En ce moment

    16 / 12 / 2010

    Le Bloc Identitaire qui co-organise l'événement dénonce les pressions subies par le député

    UMP: Christian Vanneste n'ira pas aux Assises contre l'islamisation de l'Europe

    Par Robin D'Angelo

    Samedi se tiendront à Paris les Assises contre l'islamisation de l'Europe, un événement auquel ne participera pas Christian Vanneste, un temps annoncé. L'UMP serre la vis après les déclarations sur l'extrême droite de François Fillon.

    Christian Vanneste dément « avoir jamais pensé » se rendre aux Assises contre l’islamisation de l’Europe

    « Je n’ai jamais eu l’intention d’y aller ! Je n’ai aucun rapport avec ce truc là ! » Christian Vanneste , député UMP du Nord, s’énerve quand StreetPress lui rappelle à l’Assemblée Nationale que son nom figure (sous réserve) sur le flyer des Assises contre l’islamisation de l’Europe qui se tiennent le samedi 18 décembre à Paris. Invoquant le respect de « l’expression religieuse » dans un communiqué intitulé « Positivement Laïc » , il dément catégoriquement « avoir jamais voulu » se rendre à la manifestation. « On ne cesse de parler de moi comme si j’étais la vedette d’une réunion dont je n’ai jamais pensé aller ! », s’exclame l’ex du CNI .


    Le Bloc Identitaire attendrait un ou deux députés UMP malgré les pressions

    Pourtant du coté du Bloc Identitaire – un des co-organisateurs avec Riposte Laïque et Résistance Républicaine – on contredit le député: Bruno Vendoire, cadre du parti et rédacteur en chef de Minute , parle de « l’emploi du temps chargé » de M. Vanneste avant de carrément évoquer « les pressions qu’il aurait subies ». Info ou intox ? « Je suis un homme libre ! Ce ne sont pas les pressions de l’UMP qui vont m’arrêter!», s’enflamme le parlementaire membre du groupe la Droite Populaire . Malgré la défection de Vanneste « un ou deux députés de la majorité viendront », jure Bruno Vendoire lorsque StreetPress le joint au téléphone, mais « ils préfèrent ne pas dévoiler leur identité pour ne pas subir de pressions. »

    « Que les Français s’interrogent sur les questions de prosélytisme religieux, c’est tout à fait légitime » Myard on the Rocks

    Des représentants de l’UMP au côté de l’English Defense League ?

    Les Assises contre l’islamisation de l’Europe regroupent samedi à l’espace Charenton tout ce que l’Europe fait de plus islamophobe. Au programme: des ateliers-débats avec les représentants d’une vingtaine d’associations comme Solidarité Kosovo , les danois de Stop Islamisation of Europe – qui se sont faits remarquer en prenant la défense de Radovan Karadzic – ou encore la célèbre English Defense League , dont le fondateur Tommny Robinson « exposera les méthodes d’action ». Oskar Freysinger , un des initiateurs du vote suisse contre les minarets, est aussi attendu.

    L’attitude à adopter à l’égard de l’extrême-droite fait débat à l’UMP

    La manifestation se déroule alors que l’UMP se dispute sur l’attitude à adopter à l’égard de l’extrême-droite. Le secrétaire général adjoint Marc-Philippe Daubresse a déclaré lors du dernier bureau politique que le parti avait « eu tort (…) d’ignorer Marine Le Pen » . Ce à quoi François Fillon a répondu mardi 14 décembre que l’extrême-droite « ne mérite pas de complaisance » . Dans les couloirs de l’Assemblée Nationale, Jacques Myard, membre du groupe la Droite Populaire où figure aussi Vanneste, « ne juge pas » l’initiative du Bloc Identitaire. « Que les Français s’interrogent sur les questions de prosélytisme religieux, c’est tout à fait légitime ». A l’inverse du député UMP Eric Raoult pour qui « il faut virer les collègues suffisamment cons pour aller dans un truc comme ça ».

    Le teaser des Assises contre l’islamisation de l’Europe

    ;hl=fr_FR”>;hl=fr_FR” type=“application/x-shockwave-flash” allowscriptaccess=“always” allowfullscreen=“true” width=“320” height=“205”>

    « Il serait bête qu’il ne soit plus député aux prochaines élections » le Bloc Identitaire like Vanneste

    Le Bloc Identitaire donne rendez-vous à Christian Vanneste

    Dans ce contexte tendu, on imagine difficilement « les uns ou deux députés UMP » annoncés par le Bloc Identitaire se rendre aux Assises contre l’islamisation de l’Europe. « C’est une position qui va nuire à l’ensemble du groupe parce que vous portez aussi son étiquette, explique l’ancien secrétaire d’État à la Coopération Alain Joyandet à StreetPress. Il y a toujours des pressions dans un groupe politique. »

    Des pressions dont s’acquitte Bruno Vendoire du Bloc Identitaire: « C’est de la ‘real politik’. Parfois la pression et la crainte fait prendre des positions publiques circonstancielles. » Sur Vanneste – avec qui il a collaboré dans des comités de soutien à René Galinier – « Il serait bête qu’il ne soit plus député aux prochaines élections. Nous sommes certains que nous aurons d’autres occasions de nous retrouver. » Le député UMP qui dit ne pas connaître le Bloc Identitaire appréciera.

    « Il faut virer les collègues suffisamment cons pour aller dans un truc comme ça » Éric Raoult ne rigole pas

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress