En ce moment

    28 / 05 / 2015

    La chronique du mec de l’underground

    Bientôt du sang d'homos dans nos veines ?

    Par Le mec de l'underground , Marty

    A l’heure où la ministre de la santé Marisol Touraine tente de faire évoluer la question de l’exclusion des homos du don du sang, Le Mec de l’underground s’interroge : est-ce vraiment une pure idée ?

    Au moment où je te parle, la ministre de la Santé, Aérosol Tout Règne, tchatche avec des gens importants, au sujet des homos et du don du sang. Parce que jusqu’à présent, il faut que tu saches que dèpes et lesbiches n’ont pas le droit de dépanner leur raisiné. Je n’ai pas trop d’avis sur cette question archi compliquée, mais je vais essayer d’en avoir un, en pesant le pour et le contre, façon intello.

    POUR LE DON DU SANG DES HOMOS

    > Admettons deux secondes, je me balade dans un tièque bouillant de Paname, style Bezbar, et là, un fils de pute déboule avec son surin et me chlasse le bide, alors que je ne lui ai rien dit, juste un petit « va niquer ta mère ! », scrédi. Je m’écroule sur le béton, et la résine s’échappe de mon ventre. Je me vide de mon sang, et je ne vais pas tarder à canner. Le seul moyen pour moi de survivre, c’est qu’on me refile du fluide en despi. Eh ben moi, vu que je suis en train de clamser, je n’en n’ai rien à carrer que le donneur de sang soit dèpe, bi, trav, hétéro, zoo, nécro, pédo, scato ou Tchécoslovaque. Même le sang d’un pointeur de mômes, je le prends si ça peut m’empêcher de crever.

    > Je n’ai rien contre les pédés, tant qu’ils ne m’enculent pas et se contentent de me pomper le gourdin. D’ailleurs, preuve que je ne suis pas homophobe, le beau-frère de mon voisin du côté de son oncle est dèpe et archi tigen. Et moi, je préfère avoir un peu de son sang, plutôt que celui de Souley, le pote de Lakhdar hétéro qui m’a barbé cinq dolls l’année dernière et qui est le plus gros fils de pute que le monde ait connu, depuis l’inventeur de la trottinette (hétéro lui aussi).

    > Le sang des dèpes et des gouines est connu pour sa teneur en vitamine C4, en oligo-éléments et en THC. De plus, le sang des homos serait constitué à 70% de méthylcarbonnate de potassium, cet enzyme qui te garantit l’immortalité. Stylé hein ?

    Mais bélèk, ne t’enflamme pas, tout n’est pas si rose, au pays des baisonnours.

    CONTRE LE DON DE SANG DES HOMOS

    > Le blème vient justement de ce méthylcarbonnate de potassium que l’on retrouve dans le sang des chbèbs et des gouinasses, et qui rend les gens immortels. D’après un mec de la Manif pour tous qui s’y connait grave en trucs compliqués, les dèpes ne sortent que la nuit pour sucer le sang des vivants, et leur bite. Et d’après un autre gadjo de SOS Papa, si du sang d’homo coule dans tes veines d’hétéro, tu deviendras immortel toi aussi – dièze à priori cool – mais condamné à dévorer les êtres humains, boire leur sang et leur foutre, un peu comme un vampire, en moins tarba.

    > Et puis tu pourras toujours t’enflammer avec ton immortalité en toncar, tu seras pisté toute ta vie par les chasseurs de dèpes, qui tenteront de t’enfoncer un pieu dans le palpitant – ou le fion – afin de te détruire. Tu flipperas dès que tu verras une croix de Jesuce, et tu pointeras en enfer après ta mort, rejoindre Hitler, les végétariens et le fils de taimpe qui a pissé dans mon verre de sky la semaine dernière.

    > D’après la zouz aux sales chicots de la Manif pour tous, le SIDA circule dans le sang des chbèbs – et des renois – menant à la destruction de l’humanité toute entière. Tu vois le bad-trip. Le DASS transformera petit à petit ta peau en latex et au bout de quelques années, tu te retrouveras en combinaison SM, condamné à te faire fouetter et brûler à la cire de bougie sur une croix de Saint-André. Hardcore hein ?

    Dans la vie, il ne faut jamais choisir un camp. Toujours peser le pour et le contre, car la life n’est ni blanche ni karlouche. Poser le thème, l’antithème et le synthème. En conclusion, je dirais que le don du sang des homos est une bonne chose mais c’est comme la capote, il ne faut pas en abuser. On verra bien ce qu’en pense Aérosol Tout Règne.

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress