En ce moment

    20 / 08 / 2016

    Méthodologie

    Les loyers dans les villes Erasmus

    Par StreetPress

    Rentswatch nous explique comment ils ont calculé les loyers dans les villes Erasmus.

    Le document montre le loyer d’un appartement de 25m² dans une liste de 200 villes européennes. La liste des villes correspond aux villes ayant accueilli le plus d’étudiants Erasmus lors de l’année 2009-2010 (données Commission Européenne).
    Le loyer des appartements a été calculé à partir du loyer moyen pour les appartements dont la taille est comprise entre 15 et 30m². Les loyers utilisés sont ceux du marché libre public (les petites annonces) entre aout 2015 et le 16 septembre 2016. Certaines exceptions ont été faites, expliquées ci-dessous.

    Pour le calcul des loyers, 4 cas de figures peuvent être rencontrés :

    - Lorsqu’aucune indication n’est présente dans la colonne K, intitulée “commentaires” : les données sont tirées de la base de données Rentswatch, pour tout nouveau logement d’une superficie de 15m² à 30m², disponible sur le marché locatif privé depuis août 2015, et dans un rayon de 5 kilomètres autour du centre-ville.
    - Si les données ne sont pas suffisantes pour cette recherche, le prix moyen au m² est calculé sur l’ensemble du marché locatif privé de la ville dans un rayon de 5 kilomètres autour du centre-ville, comme indiqué en commentaire et dans la colonne “Rayon autour du centre-ville”.
    - Le rayon autour du centre à été augmenté à 10 kilomètres sur l’ensemble du marché locatif privé si nécessaire.
    - En l’absence de données Rentswatch disponible pour une ville donnée, par exemple pour la Turquie ou l’Irlande, une recherche sur le site collaboratif Numbeo a permis de renseigner le prix des loyers pour un appartement d’une chambre en centre-ville.

    Retrouvez la carte des loyers étudiants aux 4 coins d’Europe.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress