En ce moment

    23 / 03 / 2017

    Génie des algorithmes, DRH et féministe muslim

    Les 3 meufs et mecs de banlieue qui vont changer le monde

    Par Côme Bastin

    Trouver un taff pour les talents des cités, résoudre les problèmes de société grâce au big data et donner la parole aux femmes muslims. Trois entrepreneurs solidaires venus de banlieue comptent bien changer le monde. Présentation.

    genius1.jpg

    1 Paul Duan, Génie des algorithmes

    Paul rêve de changer le monde grâce aux algorithmes. Comme Anelka et Jamel, il a grandi à Trappes (78). Après son bac passé dans la coquette ville voisine de Buc, il s’expatrie dans la Silicon Valley. C’est à Berkeley qu’il fonde Bayes Impact, une ONG qui « utilise le big data pour résoudre des problèmes de société ». Après avoir testé ses algorithmes auprès d’hôpitaux pour prédire les trajets des ambulanciers, Paul rentre en France avec l’idée de s’attaquer au chômage, qu’il affirme pouvoir faire baisser de 10 %. Les médias le prennent au mot, ainsi que l’État français. En novembre dernier, il lance Bob Emploi, une plateforme d’orientation destinée aux chômeurs. Aucun lien avec l’inversion de la courbe du chômage n’a pour l’instant été établi.

    genius2.jpg

    2 Saïd Hammouche, DRH de banlieue

    Saïd veut donner du taf aux talents des cités. Originaire de Bondy (93), il multiplie les casquettes ou plutôt les ceintures : en parallèle de ses études en ressources humaines, il passe sa ceinture noire de judo. Après plusieurs jobs, il débarque à la mission locale d’Aulnay-Sous-Bois où il gravit les échelons un à un. Attaché territorial, responsable communication pour l’éducation nationale avant de fonder Mozaïk RH en 2009. Ce cabinet est spécialisé dans la détection des talents de banlieue. 2.500 jeunes auraient déjà trouvé un job ou un stage grâce à son entreprise sociale. Prochaine étape : créer, par un système de franchise, des Mozaïk bis dans une dizaine de villes de province.

    genius3.jpg

    3 Sarah Zouak, féministe muslim

    C’est parce qu’on lui a souvent demandé de choisir entre être féministe ou musulmane que Sarah a décidé de partir à la rencontre de celles qui sont les deux. Née à Ivry-sur-Seine et étudiante à l’école supérieure de l’Institut de relations internationales et stratégiques, elle imagine en 2014 le Women Sense Tour. Issu d’un road-trip de cinq mois au Maroc, en Tunisie, en Turquie, en Iran et en Indonésie, ce webdoc présente 25 musulmanes engagées en faveur de l’autonomisation des femmes. Depuis, Sarah a lancé Lallab, association et magazine en ligne destiné à donner (enfin) la voix à cette population. Elle a remporté de nombreux prix pour son engagement.

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress