En ce moment

    23/11/2023

    Du 77 à Auschwitz en vélo

    Ils viennent de quartiers rivaux et voyagent 1.000 kms ensemble

    Par Matthieu Bidan

    Au mois d’août, 25 jeunes de cinq villes touchées par les embrouilles de quartier ont voyagé de Torcy, dans le 77, à Auschwitz en Pologne, un ancien camp de concentration. Sékou, Farès et Zack racontent ce périple hors du commun.

    C’est un voyage exceptionnel : plus de 1.000 kilomètres entre Torcy, dans le 77, et Auschwitz en Pologne, un camp de concentration où plus d’un million de personnes ont été tuées pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est l’aventure qu’ont vécu 25 jeunes au mois d’août 2023. Ils viennent de cinq villes seine-et-marnaises touchées par les rixes : Torcy, Champs-sur-Marne, Noisiel, Lognes et Saint-Thibault-des-Vignes.

    Ali Matelo, directeur adjoint d’un centre social à Torcy, est à l’origine du projet. Plus jeune, il s’est lui-même retrouvé impliqué dans les rixes de ce coin du 77. Le choc pour lui, c’est en 2021. Iderlindo, un jeune de 21 ans, est tué alors qu’il tentait de s’interposer dans une rixe, à Saint-Thibault-des-Vignes. Ali rend visite à la maman de la victime avec le maire de sa ville. C’est là que lui vient l’idée des voyages à vélo. Il se dit que seul sur un vélo, dans une montée, il n’y aura plus de quartiers, d’origines, d’embrouilles, juste l’envie d’arriver en haut.

    C’est ce qui s’est passé pour Sékou, Farès et Zack, trois ados qui étaient du voyage. Dans cette vidéo, ils racontent les liens qui se sont créés pendant ce trajet de plus de 1.000 kilomètres.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER