En ce moment

    25/01/2024

    Elle bloque les routes pour sauver la planète

    La vraie vie de Sacha, militante écologiste de Dernière Rénovation

    Par Samuel Alerte

    StreetPress a suivi Sacha, une étudiante de 23 ans qui milite pour le collectif Dernière Rénovation. Formation à la désobéissance civile, blocage, garde à vue, elle montre son combat pour la rénovation thermique des bâtiments.

    « On a envie que cette planète continue à exister. » Sacha, étudiante de 23 ans, est vêtue d’un chasuble orange sur lequel est siglé : « Dernière Rénovation ». Ce 7 décembre 2023, elle participe à une action de ce collectif engagé pour la rénovation thermique des bâtiments. Avec la jeune femme, une dizaine de militants bloquent le pont de la Concorde, attachés à des radiateurs qu’ils ont jeté sur la route. Le collectif s’est fait connaître avec ces actions très médiatisées : blocage du périphérique ou jet de peinture orange sur le ministère de l’Écologie.

    Pour Sacha, cette lutte est une nécessité. Engagée dans le milieu associatif depuis longtemps, elle se rend compte que son militantisme n’a pas assez d’impact. En voyant l’ampleur des conséquences du dérèglement climatique, elle décide de passer à l’action. C’est là qu’elle s’engage avec Dernière Rénovation. Comme 12 millions de Français, Sacha a connu elle-même la précarité énergétique :

    « Mon premier appart étudiant était une passoire énergétique. Je suis monté à une facture de 800 euros. Sauf que je ne les avais pas. Ça m’a mis dans une merde énorme. »

    D’une formation à la désobéissance civile au blocage du pont de la Concorde et jusqu’à la garde à vue qui a suivi, StreetPress a suivi Sacha dans son combat.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER