En ce moment

    18/04/2024

    Tribune de Mathilde Viot

    « Il nous faut un million de signatures pour garantir le droit à l'avortement en Europe »

    Par Sara Carraud

    Mathilde Viot, créatrice du #MeToo politique et co-fondatrice de l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique, appelle à signer une pétition pour garantir le droit à l'avortement en Europe.

    Aujourd’hui en Europe, nous comptons 20 millions de femmes privées d’accès à l’avortement. En Pologne, les restrictions sont très sévères. Malheureusement, seules 121 femmes ont pu avorter l’année dernière, puisqu’on attend à ce qu’elles soient dans des conditions de mort imminente avant d’intervenir. En Croatie ou en Autriche, le coût élevé crée des inégalités, limitant l’accès à l’avortement seulement aux femmes les plus aisées. En Espagne, la question de l’avortement est régionalisée, ce qui engendre des disparités entre les régions. En Italie, la clause de conscience, notamment dans le sud du pays, limite l’accès à l’IVG. En France, c’est la fermeture des maternités et la réduction des subventions des plannings familiaux qui compliquent l’accès à l’IVG, poussant certaines femmes à dépasser les délais à cause de la dégradation du système de santé.

    Une pétition qui pourrait tout changer

    Avec un million de signatures, nous pouvons changer la donne. Le 24 avril prochain, nous commencerons à collecter des signatures dans toute l’Union européenne. L’Union européenne (UE) a le devoir de garantir la santé de ses citoyens et citoyennes en s’assurant que l’accès à l’IVG soit universel. Cependant, on ne peut pas modifier directement les lois nationales. C’est pourquoi nous avons lancé cette initiative citoyenne européenne (1), exigeant que l’UE prenne en charge les frais de santé et de déplacement liés à l’avortement. Nous devons donc recueillir un million de signatures, réparties dans au moins sept pays européens. Voici ceux qui participent à cette initiative : la Pologne, la Slovénie, la France, l’Espagne, la Croatie, l’Irlande et la Finlande. Cette campagne a été lancée par une équipe incroyable venant de Slovénie, qui a déjà fait ses preuves face à leur gouvernement en bougeant les choses sur plusieurs thèmes comme l’écologie ou en instaurant des nouvelles règles de consentement.

    Une initiative sous le signe des élections européennes

    Si cette mobilisation se fait dès à présent, ce n’est pas au hasard. C’est notamment en vue des élections européennes. Cette campagne ne vise pas seulement à garantir l’accès à l’IVG, mais aussi à lutter contre les forces régressives qui menacent les droits des femmes en Europe. Chaque voix compte dans cette lutte pour l’égalité des droits et de la santé des femmes. Ainsi, je vous appelle à soutenir cette initiative en signant la pétition à partir du 24 avril prochain.

    (1) Initiative citoyenne européenne : outil démocratique qui permet aux citoyens de proposer des lois à la Commission européenne à condition d’avoir recueilli 1 million de signatures à travers 7 pays membres. Si suffisamment de signatures sont obtenues, la Commission doit examiner la proposition.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER