En ce moment

    25 / 01 / 2010

    La Guyane et la Martinique disent oui à une collectivité unique

    Par Noémie Toledano

    Pour la deuxième fois en deux semaines, les Martiniquais et les Guyanais ont décidé par référendum de l'avenir de leurs territoires. Depuis hier, finis les "DOM" : place aux "Collectivités Départementales et Régionales" d'outre-mer.

    Une collectivité unique à la place des conseils général et régional

    Après avoir dit clairement non à une autonomie accrue le 10 janvier, la Martinique et la Guyane se sont prononcé majoritairement en faveur de “la création d’une collectivité unique exerçant les compétences dévolues au département et à la région, tout en demeurant régie par l’article 73 de la Constitution”. En pratique, qu’est-ce que ça change? Au lieu d’être gérées par un conseil général et un conseil régional, chacune des régions sera gérée par une unique collectivité unique.

    “Un pas d’avance” sur la Métropole pour Nicolas Sarkozy

    Ce changement rappelle étrangement la réforme des collectivités locales, actuellement en examen à l’Assemblée nationale. Il prévoit la disparition des conseillers généraux et régionaux au profit du conseiller territorial. Nicolas Sarkozy, qui avait voulu ce référendum, a salué “ce choix, qui place la Guyane et la Martinique en avance sur la métropole”.

    Face à un taux de participation particulièrement faible, 27,4% pour le Guyane et 35,81% pour la Martinique, la député DVG Christine Taubira a déclaré que “Sept électeurs sur dix ont fait savoir [à M. Sarkozy] qu’ils n’avaient rien à lui dire à ce propos”. Pourtant, ceux qui sont allés jusqu’au bureau de vote ont marqué leur adhésion à la réforme. Le oui l’a emporté avec 57,48% des voix en Guyane et 68,3% des voix en Martinique.

    Mise en place dans 2 ans

    La collectivité unique devrait se mettre en place d’ici à deux ans, selon Marie-Luce Penchard, la ministre chargée de l’outre-mer. Elle est chargée de rédiger avant la fin de l’année une loi arrêtant les modalités pratiques de la réforme : composition de la nouvelle assemblée, nombre d’élus, découpage des circonscriptions…

    Source: StreetPress / Noémie Toledano


    Afficher DOM sur une carte plus grande

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress