En ce moment

    27/02/2012

    Pourquoi la star ne fait pas l'unanimité au Sénégal

    Désintox: 3 idées reçues sur Youssou N'Dour

    Par a/b

    Sur StreetPress Jac Keïta du groupe sénégalais Takeifa proche des Y'en a marre explique «se battre pour la nouvelle génération, pas pour Youssou N'Dour». En France les médias ont peut-être fait un peu vite du chanteur l'icône de la contestation.

    1 Youssou N’Dour est le principal opposant de Wade

    Qui a dit ça ? RTL.fr – 1 Février 2012 « Son principal opposant, le chanteur Youssou N’Dour a vu sa candidature invalidée. »
    DirectMatin – 16 janvier 2012 « Leader de l’opposition à Wade, Youssou N’Dour s’organise pour de ‘‘vraies’‘ élections. »

    La désintox: Il existe un vivier d’opposants à Wade. Parmi eux, le premier secrétaire du Parti Socialiste Ousmane Tanor Dieng , candidat de la coalition « Benno ak Tanor » (l’unité avec Tanor). Il s’était deja opposé à Wade en 2007 et se présente aujourd’hui avec le slogan « pour une république des valeurs » . On trouve aussi Moustapha Niasse candidat de « Benno siggil Senegaal » (S’unir pour un Sénégal debout) ainsi que le candidat de l’Unité et du rassemblement Idrissa Seck . Macky Sall est le chef du parti qu’il a créé APR Yakaar. Premier ministre de Wade de 2004 à 2007, il se présente aujourd’hui comme un opposant. Les collectifs Y’en a Marre et M23 sont eux parmi les plus actifs dans les rues.

    Il est aussi impossible de chiffrer le poids des opposants dans la sphère politique: Les sondages sont censurés au Sénégal. Du moins toute publication doit au préalable avoir l’autorisation de la commission nationale des sondages et les démarches sont extrêmement complexes . Difficile alors d’évaluer la popularité de Youssou N’Dour, l’homme politique.

    L’avis des experts: Gérard-François Dumont (Professeur à la Sorbonne): « Il n’y a pas de réelle opposition au Sénégal. Le problème c’est qu’elle est divisée et il n’y a pas de candidat unique de l’opposition. Si Dakar est plus contestataire, ailleurs dans le pays les avis sont plus dispersés. »

    Jac Keita (proche des Y’en a marre): « Il n’y a pas vraiment d’opposants c’est pour ça qu’on a peur que Wade gagne. Et pour lui, plus il y a d’oppositions dispersées, plus il est rassuré sur la possibilité d’être réélu. »

    Le problème c’est que l’opposition est divisée et il n’y a pas de candidat unique de l’opposition

    Les médias français sont aux abonnés absents en ce qui concerne le Sénégal. Peut-être y-a t-il là le complexe de l’ancien colonisateur

    2 Youssou N’Dour, le chanteur qui fait de la politique

    Qui a dit ça ? Le Figaro – 3 janvier 2012 « Le roi de la world music veut peser sur la politique sénégalaise. »

    La désintox: Si en France on connait « You le chanteur », les Sénégalais connaissent depuis bien longtemps « You le businessman ».

    Youssou N’Dour a fait preuve d’engagements – comme par exemple avec Birima sa société de micro-crédit. Mais il est aussi le patron d’un des plus grands groupes de presse sénégalais qui comprend Radio Futurs Médias et Futurs Médias. Il possède aussi le journal L’Observateur. C’est d’ailleurs sur ses propres chaines qu’il a fait savoir qu’il se présentait aux élections. Avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 1 milliard de francs CFA soit 1,5 millions d’euros, Youssou N’Dour détient un empire au Sénégal. Il brigue en ce moment la 4ème licence de téléphonie sénégalaise.

    L’ensemble de ces activités pèse sur son image de chanteur, image dont les Sénégalais aiment à se moquer gentiment. Son mouvement politique « Fekké ma ci bolé » ( je suis présent, je m’engage) a été détourné en « Télé ma ci bolé » ( j’ai une télé, je m’engage) .

    L’avis des experts: Jac Keita: « Il dit qu’il veut être élu pour changer la politique du Sénégal mais on a zéro confiance en lui. Il est aussi producteur de musique et on sait tous les litiges qu’il a eu avec les artistes qu’il voulait produire. Ce mec là, il exploite les artistes. Il te bouffe et il te jette comme de la merde ». Pour lui, Youssou N’Dour « aime trop l’argent ». 

    Ce mec là, il exploite les artistes. Il te bouffe et il te jette comme de la merde

    3 Les jeunes se sont révoltés pour soutenir Youssou N’Dour

    Qui a dit ça ? AFP – 28 Janvier 2012 :  « Dès l’annonce de la validation de la candidature du président Wade et du rejet de celle de Youssou N’Dour, des jeunes rassemblés depuis des heures sur une place de Dakar à l’appel de l’opposition ont jeté des pierres sur les policiers »

    La désintox: Le jour de l’annonce de la validation de la candidature de Wade, les Sénégalais, furieux ont manifesté et exprimé leur indignation. Le même jour Youssou N’Dour apprenait que sa candidature n’était pas validée. Cette dernière information semble avoir marqué les médias français: Au lieu d’insister sur les manifestations anti-Wade, ils ont quelques fois laissé entendre que les manifestations étaient motivées par le rejet de la candidature de Youssou N’Dour. Aucune manifestation ne semble avoir été organisée exclusivement en défense de Youssou N’Dour.

    L’avis des experts: Jac Keita: « Ce n’est pas vrai, nous n’avons pas manifesté pour You ! Nous avons manifesté avec les Y’en a marre contre la candidature de Wade. On se bat pour la nouvelle génération pas pour Youssou N’Dour. » .

    Gérard-François Dumont: «Les médias français sont aux abonnés absents en ce qui concerne le Sénégal. Peut-être y-a t-il là le complexe de l’ancien colonisateur. »

    bqhidden. Nous n’avons pas manifesté pour You! Nous avons manifesté avec les Y’en a marre contre la candidature de Wade

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER