A Jérusalem, les grands rabbins partent en live, c'est la fête de Pourim

A Jérusalem, les grands rabbins partent en live, c'est la fête de Pourim

Si vous n'avez jamais vu un rabbin bourré, cliquez ici

Space Cake Jews | Reportages | par | 23 Mars 2011

A Jérusalem, les grands rabbins partent en live, c'est la fête de Pourim

Les rabbins ultra-orthodoxes de Jérusalem accueillent rarement les photographes de StreetPress quand ils partent en live. Sauf que la fête juive de Pourim, où être saoul est un devoir, est une rave party où tout est permis. Fallait pas manquer ça.

Il y a les juifs qui meurent et les juifs qui dansent. 3 jours avant l’attentat de Jérusalem mercredi, tout Israël célèbrait Pourim, fête juive qui rappelle comment le peuple juif a de justesse échappé à l’extermination par un vizir de l’empereur perse en -400 : Pour cela, Pourim se célèbre comme une énorme teuf.

Si vous n’avez jamais croisé un rabbin bourré, c’est que vous n’avez pas encore tenté une pourim party dans les synagogues les plus secrètes de la capitale israélienne. Les Parisiens ont les catacombes et les squats d’artistes, les habitants de Jérusalem ont la synagogue Toldot Avraham Yitzhak. Située dans le quartier ultra-orthodoxe de Méa-Sharim, à quelques centaines de mètres de la vieille ville, les fidèles sont ici des anti-sionistes du courant Neturei Karta.

Pour eux, la création de l’Etat d’Israël est une hérésie, et les Juifs auraient du attendre le Messie avant de se la jouer mouvement de libération national. On a même vu des rabbins de la branche américaine des Neturai Karta aller claquer la bise à Mahmoud Ahmadinedjad où faire un crochet à Paris pour serrer la pince à Dieudonné.

Space Cake Bref, les Neturei Karta sont des juifs dopés au space cake. Pourim est leur rave à eux. Les gosses de 10 ans se déguisent et fument des clopes dans les couloirs de la synagogue tout en agitant des crécelles quand ils entendent le nom d’ « Aman » (le vizir qui n’a pas pu finir son travail). Les plus grands déroulent les parchemins où les scribes ont écrit à la plume l’histoire de la fête et tentent en même temps un cul sec.

Rabbi Jacob 2 Si les jeunes Israéliens après leur service militaire courent à Goa tenter la trance psyché, les rabbins Neturei Karta qui ne font pas l’armée – parce que « Fuck Isra-Heil » – réalisent des chorés pour lesquelles – rien que pour ça mais là toi lecteur tu es déjà ailleurs – rien que pour ça donc, Gérard Oury et Louis de Funès vont revenir du paradis pour tourner un Rabbi Jacob 2.  

A la fin de notre diaporama photo, regardez, ils sont tous bourrés.

Les Neturei Karta sont des juifs dopés au space cake. Pourim est leur rave à eux.


L'actu