En ce moment

    20 / 03 / 2012

    Un dossier sur un scrutin encore moins connu que les cantonales

    Les élections étudiantes peuvent-elles être sexy ?

    Par Elodie Font

    Si tu es allé à la fac tu fais sans doute partie des 88% d'absentionnistes aux élections étudiantes. Peut-être parce que tu n'y comprends rien ou que les candidats te saoulent autant qu'un TD de 1ère année. Allez clique, c'est cool tu verras !

    Allo l’Unef ? Quoi de plus facile à joindre qu’un syndicat ? D’ordinaire, il suffit d’un petit coup de fil et, si le sujet n’est pas polémique, la réponse est rapide, parfois inintéressante mais au moins, efficace. Quand StreetPress a débuté son dossier élections étudiantes qui se terminent en avril, on se disait, naïf, que ce ne serait pas trop compliqué. C’était sans compter l’abnégation des syndicats étudiants à être injoignables. Impossible quand il y a un numéro sur le site, de les joindre du premier coup. Ni du deuxième. Encore moins du troisième. Oubliez les formulaires de contact qui fonctionnent (dédicace à l’Unef), rêvez si vous imaginez parler à quelqu’un qui soit du bureau national.

    Alors qu’on commençait à se demander si on n’avait pas un problème avec nos portables, certains ont enfin appelé. Puis rappelé pour annuler. Quant à la fac de Nanterre que nous avons arpenté pour l’occas’, StreetPress a obtenu l’autorisation pour prendre en photo les urnes … une heure avant la fin du scrutin qui s’étalait sur 2 jours. « Mais c’est quoi votre truc, en fait ? Un site de quoi ? »

    Alors, ok, les élections étudiantes, personne n’en a rien à foutre. C’est peut-être parce que personne ne s’y plonge, mais c’est peut-être aussi parce qu’il y a des petits soucis de communication, non ?

    Des conseils quoi ? Valeureux que nous sommes, nous vous avons quand même concocté un menu appétissant. Concentrez-vous d’abord sur notre FAQ. On a tenté de tout comprendre sur les élections, les conseils centraux, les différents syndicats, et si on s’en est sortis, promis, y’a pas de raison pour que vous n’y arrivez pas avec nous.

    Prendre des vents à Nanterre Nous sommes aussi allés à Nanterre, un jour d’élections. Entre les slogans rigolos, les guéguerres entre syndicats, la pression qui monte et les interruptions de cours, pas facile de mobiliser les 88% d’abstentionnistes. Nous avons suivi, entre deux tracts, l’Unef et la Confédération étudiante. Et interrogé des étudiants interloqués qu’il puisse y avoir une élection sans même qu’ils soient franchement au courant.

    Jeanne d’Arc Bon, admettons que tu votes, mais pour qui ? Pour s’y retrouver au milieu des syndicats et des associations, nous avons soumis cinq candidats à un petit test de personnalité. Grâce à StreetPress, tu seras lequel répond instinctivement Jeanne d’Arc quand on lui demande qui est son personnage historique préféré. Et qui va à des concerts parrainés par Jeannette Bougrab, la secrétaire d’Etat à la jeunesse.

    > A lire dès mercredi

    « Ah bon, y’a des élections ? »

    > A lire dès jeudi

    « La FAQ qui te fera voter aux élections des conseils centraux des universités »
    « Élections étudiantes : 5 candidats au crash-test »

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress