En ce moment

    25/04/2012

    « J'aime pas les Arabes, j'aime pas les Noirs mais toi j't'aime bien, même si t'es Noir ! »

    Le Pen en tête à Marly-Gomont : l'analyse de Kamini

    Par Emmanuelle Germain

    Sur StreetPress Kamini n'est pas plus étonné que ça: «Il y a 5 ou 10 ans c'était pareil !» A Marly-Gomont village de 415 habitants qu'il a popularisé grâce à son rap rural Marine Le Pen fait 29%. Qui a dit que la musique adoucit les moeurs ?

    Six ans après ton succès « Marly-Gomont » Marine Le Pen arrive en tête dans ton village. Ça fait mal ?

    Ben ça ne m’étonne pas. Déjà, il y a 5 ou 10 ans c’était pareil ! Il y a toujours eu un électorat d’extrême-droite. Dans les petits coins comme ça, où les gens sont habitués à regarder des chaînes de télévision, où on leur dit « attention les arabes, les cités, les quartiers », les gens votent FN même s’ils ne connaissent pas ces quartiers et n’y sont jamais allés. Il y a beaucoup de personnes âgées, ils bloquent sur ce qu’on dit aux infos. Les seuls noirs qu’ils ont côtoyé dans leurs vies c’est nous ! Ma famille quoi !

    Ton clip n’a apparemment pas réussi à « ouvrir les yeux » aux Marlysiens…

    Ce n’était pas le but du clip ! Moi je raconte juste ma vie dans une chanson, je la mets en image, après les gens font ce qu’ils veulent ! Mais je n’ai pas d’objectif genre « faut que les gens changent ». Je veux dire si les gens devaient changer dès qu’on leur ouvre un peu les yeux ou qu’on leur montre une vérité, il y aurait plus jamais de guerre sur terre, ni de guerres de religions, ou quoi que ce soit ! Ce n’est pas une chanson qui va changer les choses : ce vote ne fait que confirmer ce que j’exprime dans la chanson.


    [Marly-Gomont]

    Quand ils vont voter Le Pen, ce n’est pas méchant

    À l’époque on t’appelait déjà « bamboula. » Ils sont vraiment racistes à Marly-Gomont ?

    C’est l’expression d’un racisme primaire que j’ai vécu quand j’étais jeune dans le village, quand j’allais à l’école primaire, au collège ou au lycée du coin. Donc ça ne m’alarme pas plus que ça. Parmi les gens qui ont voté Marine Le Pen à Marly-Gomont, je sais très bien que certains avaient mon père comme médecin, ils l’adoraient et ils l’ont pleuré à sa mort. Du moment que tu travailles correctement et que t’es normal il n’y a pas de problème. Par contre si tu fais n’imp’ ils vont t’enquiquiner dix fois plus que si t’étais d’origine française… Ce n’est pas les profondeurs du racisme, c’est superficiel. J’en suis convaincu je viens de là-bas. Quand ils vont voter Le Pen, ce n’est pas en conscience pleine et totale. Ce n’est pas méchant, il ne faut pas le voir comme un geste militant absolu, même si les conséquences si Marine Le Pen était élue, le seraient.

    Du coup pas de nouvelle chanson sur le vote FN à Marly-Gomont ?

    Non, moi j’écris mes chansons naturellement. J’aurais pu faire comme beaucoup font, un morceau drôle sur les élections, pour profiter et faire un buzz maintenant. Mais c’est pas mon délire. J’essaie d’écrire d’instinct et de ne pas calculer les choses. Si un jour ça vient naturellement, peut-être que je réécrirai un gros Marly-Gomont !


    [C’est où ce trou ?]

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER