En ce moment

    02 / 04 / 2010

    La journaliste française prise dans un imbroglio footbalistico médiatique au Mexique

    Laurence Cuvillier, journaliste et faux agent secret de Domenech: «Le foot c'est pas du tout mon truc!»

    Par Robin D'Angelo

    Sur StreetPress, Laurence Cuvillier revient sur le quiproquo qui a fait d'elle l'espionne de Domenech dans la presse mexicaine. La journaliste française est devenue malgré elle celle qui fait et défait les carrières des joueurs au Mexique.

    Laurence, tu te retrouves dans un sacré quiproquo. Tu peux nous raconter ton histoire? 

    En fait, je suis une journaliste installée au Mexique et France 24 me demande de faire des sujets sur l’équipe de foot mexicaine en prévision de la Coupe du Monde. Donc je vais à une conférence de presse de la fédération de football en traînant les pieds, dans le Clairefontaine mexicain. Et quand la conférence s’arrête, je vois que tous les journalistes me regardent. Je commence à ranger mes affaires, et là, j’lève la tête et je vois plein de journalistes autour de moi qui me demandent mon nom, me tendent des micros et me posent des questions techniques sur l’équipe de France !  

    La panique quoi ? 

    Oui, j’m‘en sors comme je peux avec des bribes d’infos, mais vraiment c’était misérable! Le foot c’est pas du tout mon truc! Je leur parle de El Chicharito Javier Hernandez, un joueur qui ne fait pas trop de vagues, parce qu’un journaliste m’avait parlé dans la journée de son grand-père qui avait marqué contre la France au Mondial 1954. 

    Comment tu as appris que tu étais dans les journaux mexicains ? 

    Je rentre chez moi, j’étais pressée d’oublier tout ça. J’ouvre les page Internet des quotidiens mexicains et je vois en Une de El Universal El Chicharito fait peur à la France  et l’article était entièrement centré sur moi! La France ça voulait dire moi en fait! 

    C’est vrai que tu es même passée à la télé ? 

    Oui, je reçois des mails d’amis « Tiens je t’ai entendu à la radio! Qu’est-ce que tu foutais à parler de foot !?». Un ami me dit qu’il m’a vu sur ESPN, et je pense que je suis aussi passé sur Fox Sports. A la fin de la journée je me suis googlelisée et il y avait plus de 60 entrées.  

    On dit que tu vas être consultante pour le On refait le match mexicain ? 

    Ah non! Ca c’est Slate qui a sur-interprété ! En fait le lendemain je reçois un coup de fil d’un journaliste mexicain de Radio Deportes qui me demande une interview pour être consultante foot dans l’émission de l’après midi. Et donc j’ai fait l’interview, je balisais comme une malade, mon cameraman m’a fait des fiches ! 

    Paraît qu’on t’a même présenté comme une espionne de Domenech. C’est parce que tu ressembles à Estelle Denis? 

    C’est juste parce que quelques journaux avaient titré « une espionne française parmi les journalistes mexicain». 

    Tu as une hypothèse pour expliquer cet emballement à 200.000 à l’heure? 

    En tant que journaliste français t’es une bête curieuse. En tant que femme journaliste française t’es encore plus une bête curieuse. Et en tant que femme journaliste française dans une conférence de foot, là ils n’en revenaient pas ! Et puis tous les jours ils parlent de la coupe du monde. Et ils adorent célébrer leur nationalisme. Quand des étrangers s’intéressent à eux, cela leur fait plaisir. 

    Sérieusement, ça te fait plutôt rire ou plutôt peur cette incompétence des médias? 

    Ce qui m’a fait peur c’est qu’ils ont parlé de moi comme « La France ». Mais c’est pas exclusif aux médias mexicains cette tendance à en faire trop. Nous les journalistes, on aime les titres accrocheurs.

    Tous les médias mexicains parlent maintenant de Chicharito Hernandez, tu as fait de lui une star. Tu sais que tu as peut-être bouleversé sa carrière ? 

    C’est vrai qu’ils en ont parlé un peu partout. Depuis y’a un vrai buzz autour de lui. Maintenant dans les sondages des journaux genre « qui va marquer contre la France au Mondial », il y a 75% des gens qui votent pour Chicharito Hernandez alors qu’il y a deux semaines il n’était pas connu! Bon je ne dis pas que c’est grâce à moi. Une semaine après mes interviews, il a marqué contre la Corée du Nord en amical.  

    Il t’a appelé pour te remercier? 

    Je n’attends pas un bouquet de fleurs de sa part! Mais moi j’essaie de le joindre parce que je voudrais l’interviewer avec son grand-père. 

    Qui va gagner le match France-Mexique à la Coupe du Monde 2010? 

    Je pense que El Chicharito va nous mettre deux bonnes patates! Et je serais portée aux nues au Mexique! Non sérieusement match nul 1-1. 

    Le ramdam mexicain de Laurence Cuvillier 


    Alors qu’en France affronter le Mexique à la Coupe du Monde, on s’en fout comme de notre première tequila, au Mexique pas une semaine ne se passe sans que la presse ne se paluche sur la  rencontre du 17 juin prochain. Résultat de cette folie pré-Mundial: Le grand n’importe quoi de l’affaire Chicharito Hernandez. Le modeste de joueur des Chivas de Guadalajarara se retrouve sous les feux de la rampe depuis deux semaines. Le 15 janvier, on pouvait lire en une des pages sportives des quotidiens nationaux El Universal et Excelsior  Chicharito fait peur à la France et Chicharito attire l’attention des Français.

    Pourtant Javier «Chicharito » Hernandez, en France, il est aussi célèbre que George Wassouf. Même pas sûr que Domenech himself connaisse le gamin de 21 piges qui compte à peine 4 sélections avec Los Verdes.

    Le Buzz Chicharito a en fait explosé quand Laurence Cuvillier, journaliste pour France 24, a été prise pour une éminente spécialiste lors d’une conférence de presse de la fédé mexicaine. Ne connaissant rien au football, elle doit répondre aux journalistes qui l’assaillent de questions: « Je m’en sors en répétant ce que m’avait dit mon caméraman, et leur parle notamment d’El Chicharito, un jeune joueur mexicain dont le grand-père avait marqué contre la France au mondial de Suisse en 1954. C’était parfait pour faire illusion !», confesse t-elle à l’Observateur du Cambrésis. Le lendemain Chicharito Hernandez est la nouvelle coqueluche du foot mexicain: Comme quoi une carrière dans le foot ça ne tient vraiment pas à grand chose.  



    “Une femme journaliste française dans une conférence de foot, là ils n’en revenaient pas !”

    Petit test pour vérifier que Laurence ne connait rien au foot mexicain et qu’elle n’est pas une espionne de Domenech :

    Cuauhtemoc Blanco est connu pour son du coup du crapaud ou pour son dribble de l’ananas ? 
    J’ai le droit de répondre au pif? Allez le coup du drapeau! (sic)
    Réponse: Vrai, Cuauhtemoc Blanco a popularisé le coup de crapaud lors d’un match de la Coupe du Monde 98 entre le Mexique et la Corée du Sud 

    Nacho Vidal c’est un acteur porno espagnol ou un attaquant de Club America ? 
    Ça doit être un attaquant de Club America. Elles sont faciles tes questions!
    Réponse: Faux, Nacho Vidal est un hardeur espagnol vainqueur du AVN Award en 2004 de la « Best Group Sex Scene »  

    Qui a un catogan: Rafael Marquez ou Lorenzo Lamas ? 
    Allez, Rafael Marquez!
    Réponse: Les deux, Rafael Marquez partage avec Lorenzo Lamas, l’acteur de la série TV Le Rebelle, la même coupe de cheveux. 








    En partenariat avec So Foot

    Source: Robin d’Angelo | StreetPress et SoFoot
    Photo de Une: Des supporters de l’équipe nationale mexicaine en 2009 | Esparta (Creative Commons / Flickr)

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress