En ce moment

    16/04/2010

    Photos: Tokio Hotel à Paris-Bercy le 14 avril

    Par Michela _Cuccagna

    Michela Cuccagna, la photographe rock de StreetPress était en immersion. Cheveux teints en rouge, chaussettes multicolores rayées et far à paupières noir sur les yeux, elle nous a ramenés des clichés exceptionnels du concert de Tokio Hotel à Bercy.

    Deux chansons et pis dehors

    Comment écrire un article sur un concert de Tokio Hotel quand on n’a qu’un pass’ photo? Au Palais Omnisport de Paris Bercy pour les photographes c’est deux chansons et dehors. L’espace qui leur est reservé entre la scène et les travées est vidé et rempli, vidé et rempli en permanence, comme un bock de bière à Prague.

    Des prépubères et des papas

    Ce qui est sur c’est qu’il y avait des gamines un peu partout. Certaines étaient même déjà devant la salle 5 jours avant le debut du concert. Dans la fosse au premier rang, elles passent le plus clair de leur temps à se remaquiller, plutôt qu’à se désalterer. Les seuls hommes présents au concert: Ce sont les papas qui regardent ébahis ou amusés leur progéniture en état de transe total. Chaque génération à son groupe: Moi c’était Take That!.

    Tokio Hotel – 1.000 Meere

    Tokio Hotel: Sex, Drugs and Rock’n Roll

    Mais ce soir le POBP n’est pas rempli. La fin peut-être pour Tokio Hotel? La tournée Humanoïd Tour avait de toute façon mal démarrée, quand le frêre jumeau du chanteur, le guitariste du groupe, avait gilfé une fan en furie. Prochaine étape: La dope et les putes?

    Leur site officiel et leur MySpace

    Source et Crédits Photos: Michela Cuccagna | StreetPress

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER