En ce moment

    30 / 06 / 2011

    Interview actu avec le champion du monde de roller

    Taig Khris: « J'ai peur que des jeunes tombent dans trop de cannabis »

    Par Maya-Anaïs Yataghène

    Sur StreetPress, Taig Khris, triple champion du monde de roller sur rampe, adoube François Hollande et parle urbanisme en Afghanistan avant son saut de samedi depuis le Sacré-Cœur.

    Montmartre, le Sacré Coeur et … une énorme rampe plastifiée. L’endroit idéal pour rencontrer Taig Khris, l’athlète au palmarès qui donne le vertige (il a même remporté Pékin Express, c’est dire). Il rigole, il parle grec, il apparaît tout sourire sur les photos de groupies. Taig Khris, c’est aussi le mec qu’on met 30 min à retrouver sur la pelouse, mais qui finit par répondre à toutes les questions. Y compris sur l’actu.

    Qui sera le candidat du PS qui glissera jusqu’aux présidentielles 2012 ?

    Selon moi, ça sera François Hollande. A mon avis, c’est lui qui a plus de chances en tout cas.

    Si Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier avaient des rollers, auraient-ils pu échapper à leurs ravisseurs ?

    Ils ont été libérés ? Quand ? J’ai pas regardé les infos aujourd’hui. Incroyable ! Super ! Wow. Après, tout dépend. S’ils avaient été dans une ville urbaine, sûrement. Mais je suis pas sûr qu’en Afghanistan, il y ait des routes pour pouvoir s’échapper en rollers …

    Est-ce que vous pensez que Christine Lagarde va faire un backflip dans sa politique au FMI par rapport à celle de DSK ?

    Ça me fait bizarre d’avoir toutes ces questions politiques, moi qui suis totalement apolitique. Après, je suis les infos évidemment … Peut-être pas un backflip mais à mon avis elle va super bien bosser. En tout cas, je la sens bien dans ce poste.

    Je connais bien Albert, c’est un pote

    Êtes vous pour la légalisation du cannabis, vendu en pharmacie dans des fun box ?

    Moi je ne suis pas pour. J’ai beaucoup de potes qui vont en Hollande, et beaucoup de potes qui fument et ça pose pas de problème … Mais la légalisation c’est quand même un peu plus compliqué. J’ai peur que des jeunes, qui ne sont pas suffisamment murs mentalement, tombent dans trop de cannabis, et deviennent en quelque sorte fainéants. Le cannabis n’est pas une drogue “dangereuse” en quelque sorte, c’est simplement qu’on a envie de faire un peu moins de chose. Et quand on a 15 ans ou 17 ans, c’est peut être pas le moment.

    Le mariage d’Albert de Monaco serait sur la mauvaise rampe. Fuira t-elle samedi pour vous admirer ?

    Non, c’est sûr qu’elle ne va pas fuir pour me voir sauter ! Et c’est clair que mon timing est vraiment pas bon par rapport à celui du mariage d’Albert. Ça tombe en même temps. Tous les yeux seront surtout rivés sur son mariage, et je le lui souhaite en tout cas ! Je connais bien Albert, c’est un pote. Moi en tout cas je pourrai pas être là à son mariage, mais je lui souhaite beaucoup de bonheur.

    Faut-il enfermer les pieds des collaboratrices de Georges Tron dans des rollers par mesure de sécurité ?

    Alors là, je sais pas. Je sais pas quoi répondre. Vraiment, vous me bluffez.

    Selon moi, ça sera François Hollande

    La France recommande de ne plus consommer de graines germées crues dans des bowls. Et vous ?

    Ben justement si il n’y a plus de graines germées dans les bowls, on aura tous les bowls pour rider. Parfait !

    Si vous poursuivez à rollers Xavier de Ligonnès, le rattrapez vous ?

    Ah sûrement. Je rattrape tout le monde à rollers, et personne peut m’attraper.

    Êtes vous plus iPad, Framapad ou Crashpad ?

    Crashpad, évidemment. Et pas très iPad …

    Je suis pas sûr qu’en Afghanistan, il y ait des routes pour pouvoir s’échapper en rollers

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER