En ce moment

    08 / 11 / 2012

    Comment « Civitas » va prendre ses quartiers vendredi à l'hôtel de ville de Versailles

    A la mairie de Versailles, les cathos intégristes tiendront meeting contre le mariage homo

    Par Robin D'Angelo

    La mouvance catholique intégriste se retrouvera pour une conférence contre le mariage gay vendredi 9 novembre à la mairie de Versailles. Le maire qui a déjà annoncé qu'il ne célébrerait pas de mariage gay, n'a pas souhaité commenter l'in

    Bienvenue à Versailles (78), son château, ses jardins et… sa mairie. C’est là que se tiendra l’événement vendredi 9 novembre : l’Institut Civitas a donné rendez-vous en mairie de Versailles à 20h15 pour « une conférence-débat » sur le mariage homosexuel, avec pour mot d’ordre « La Famille, c’est sacré ! » Une soirée de gala annoncée un peu partout sur les sites amis de la fraternité Saint-Pie X avec une baseline apocalyptique :

    « Aujourd’hui le mariage homo et peut-être l’adoption. Demain la polygamie. Et après-demain ? »

    Les catholiques intégristes ont préparé ce meeting dans la plus grande discrétion grâce à leurs connexions parmi les élus versaillais. Et Civitas de fanfaronner : il y aura même « des élus municipaux » vendredi à la conférence.

    Panique à la mairie « Qu’est-ce que vous me dites ? Non, nous ne sommes pas au courant. C’est inquiétant, heureusement que vous nous avez appelés ! » Alors que la lefèbvrist-o-sphère est toute excitée par la tenue d’une conférence de Civitas dans l’enceinte même de la mairie de Versailles, le cabinet du maire est en panique.

    [Map]Versailles, c’est où ?

    Dans l’agenda municipal, il n’y a aucune trace de la conférence du groupuscule lefèbvriste. Et nos interlocuteurs au téléphone ne sont que moyennent zen à l’idée de voir débouler la fine-fleur de l’intégrisme hexagonal dans la jolie salle Montgolfier :

    « On connaît Civitas quand même. On est très vigilants sur ces questions-là. Ça m’étonnerait beaucoup qu’une conférence pareille soit passée. »

    Cathos intégristes Souvenez-vous, il y a un an presque jour pour jour : Des spectateurs étaient aspergés d’huile de vidange et recevaient des œufs devant le théâtre de la Ville à Paris. Un coup d’éclat de Civitas. Avec l’Action Française et le groupuscule fascisant le Renouveau Français , ils protestaient à leur façon contre une pièce de théâtre jugée « blasphématoire ».

    En mars 2011, Civitas s’était déjà fait remarquer à Avignon par le saccage d’une œuvre d’art à coups de marteau en marge d’une de ses manifestations. Sur leur site web , leur boss Alain Escada, ancien porte-parole d’un petit parti d’extrême-droite belge, fait part de sa conception de la laïcité qui n’a rien à envier aux salafistes égyptiens :

    « Le Christ règne sur la société, donc l’Etat est soumis au règne du Christ (…) Le Décalogue est la charte et le fondement de l’Etat : sa loi fondamentale n’est donc pas la Déclaration des droits de l’homme. »

    Fanfaron Comment des intégristes anti-républicains peuvent-ils tenir une conférence au cœur même de la très prestigieuse mairie de Versailles (85.000 habitants) ? L’équipe municipale est circonspecte :

    « Quand une association veut louer une salle, ça se sait ! On demande des justificatifs, les statuts de l’asso, une réservation formelle… On ne prête pas une salle aveuglément ! C’est toujours soumis aux élus. D’autant plus sur un sujet sensible qui engage la responsabilité de la ville. »

    VideoLes députés réagissent aux intégristes

    Joint par StreetPress, le boss de l’Institut Civitas Alain Escada, clame pourtant haut-et-fort que sa conférence aura bien lieu vendredi 9 novembre à 20h15. Il n’a « aucun commentaire à faire » quand on lui rapporte les propos de la mairie. Et de fanfaronner en promettant qu’il y aura même « des élus municipaux à la conférence » :

    « Ce n’est un secret pour personne que l’électorat versaillais est conservateur. Nous y disposons d’un réseau de sympathie »

    On ne prête pas une salle aveuglément ! C’est toujours soumis aux élus

    Paravent Mais quel est le secret d’Alain Escada pour être si confiant ? C’est que Civitas avance masqué à Versailles, à la manière d’un super-héros catholique. Dans le planning de la mairie, l’équipe municipale apprend à StreetPress qu’il y a bien une réservation de salle pour le vendredi 9 novembre, mais :

    > Au nom de l’association Familles Solidarité Versailles.

    > C’est une assemblée générale à caractère privé.

    > Elle doit se tenir plus tôt dans la journée.

    Pas grand-chose à voir donc avec une « conférence-débat » sur le mariage homo. D’autant plus que le président de Familles Solidarité Versailles, Pierre-Etienne Valadier, explique à StreetPress que son association « collecte des vêtements pour les enfants malgaches et nigériens » et vient « en aide aux familles en difficulté dans les collèges »…

    Le discours de la droite à notre encontre a changé " /> Malgré les caricatures nous sommes des intervenants reconnus

    Entrisme Mais Pierre-Etienne Valadier est aussi une plume de la revue de Civitas et il intervient régulièrement à des conférences organisées par l’Institut lefèvbriste. Comme ici où il animait un atelier sur l’entrisme intitulé « Investir le milieu associatif local. » Des cours théoriques qu’il met en pratique à Versailles. A StreetPress, il reconnait avoir changé l’objet de sa réservation de salle pour « s’engager dans le combat », le tout sans prévenir la municipalité :

    « J’ai le droit d’inviter qui je veux ! Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone ! »

    J'ai le droit d'inviter qui je veux ! Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone " />

    Aux élections cantonales de 2011 Depuis l’élection de François Hollande, l’Institut Civitas essaie de surfer sur la grogne catholique. Civitas a lancé en septembre 2012 une pétition sur Internet (19.000 signatures jusqu’à ce jour) et se mobilise pour une grande manifestation à Paris le 18 novembre. « Nous sommes le fer de lance de l’opposition au mariage homosexuel », prétend Alain Escada qui vante sa newsletter envoyée à plus de 100.000 abonnés. Il ajoute :

    « Le discours de la droite à notre encontre a changé ! Malgré les caricatures nous sommes des intervenants reconnus. »

    Et d’annoncer avoir de « plus en plus de facilités » pour rencontrer des élus et organiser des débats.

    Pierre-Etienne Valadier, conseiller de quartier à Versailles, s’était présenté aux élections en 2011 comme « le candidat aux cantonales le plus proche de l’équipe municipale et du maire de Versailles », François de Mazières. Contacté par StreetPress, le député-maire (divers droite) François de Mazières n’a pas souhaité répondre à nos questions. Sur son site web il annonce « qu’il ne célébrera pas de mariage homosexuel car il est contraire à [ses] convictions personnelles ».

    Edit du 09.11 à 18h44 : Elle n’aura pas eu lieu ! La conférence de Civitas dans les locaux de la mairie a finalement été annulée quelques heures avant sa tenue.

    Joint par StreetPress, le cabinet du maire livre une explication : « L’organisateur M. Valadier a reçu une petite visite des RG qui lui ont dit que sa conférence risquait d’attirer des manifestants. Il a pris peur et a préféré l’annuler. »

    La mairie de Versailles de promettre qu’un débat sur le mariage homosexuel aura bien lieu dans le bâtiment au mois de décembre mais cette fois-ci « laïc et pas intégriste. »

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress