En ce moment

    08 / 11 / 2012

    Comment « Civitas » va prendre ses quartiers vendredi à l'hôtel de ville de Versailles

    A la mairie de Versailles, les cathos intégristes tiendront meeting contre le mariage homo

    Par Robin D'Angelo

    La mouvance catholique intégriste se retrouvera pour une conférence contre le mariage gay vendredi 9 novembre à la mairie de Versailles. Le maire qui a déjà annoncé qu'il ne célébrerait pas de mariage gay, n'a pas souhaité commenter l'in

    Bienvenue à Versailles (78), son château, ses jardins et… sa mairie. C’est là que se tiendra l’événement vendredi 9 novembre : l’Institut Civitas a donné rendez-vous en mairie de Versailles à 20h15 pour « une conférence-débat » sur le mariage homosexuel, avec pour mot d’ordre « La Famille, c’est sacré ! » Une soirée de gala annoncée un peu partout sur les sites amis de la fraternité Saint-Pie X avec une baseline apocalyptique :

    « Aujourd’hui le mariage homo et peut-être l’adoption. Demain la polygamie. Et après-demain ? »

    Les catholiques intégristes ont préparé ce meeting dans la plus grande discrétion grâce à leurs connexions parmi les élus versaillais. Et Civitas de fanfaronner : il y aura même « des élus municipaux » vendredi à la conférence.

    Panique à la mairie « Qu’est-ce que vous me dites ? Non, nous ne sommes pas au courant. C’est inquiétant, heureusement que vous nous avez appelés ! » Alors que la lefèbvrist-o-sphère est toute excitée par la tenue d’une conférence de Civitas dans l’enceinte même de la mairie de Versailles, le cabinet du maire est en panique.

    [Map]Versailles, c’est où ?

    Dans l’agenda municipal, il n’y a aucune trace de la conférence du groupuscule lefèbvriste. Et nos interlocuteurs au téléphone ne sont que moyennent zen à l’idée de voir débouler la fine-fleur de l’intégrisme hexagonal dans la jolie salle Montgolfier :

    « On connaît Civitas quand même. On est très vigilants sur ces questions-là. Ça m’étonnerait beaucoup qu’une conférence pareille soit passée. »

    Cathos intégristes Souvenez-vous, il y a un an presque jour pour jour : Des spectateurs étaient aspergés d’huile de vidange et recevaient des œufs devant le théâtre de la Ville à Paris. Un coup d’éclat de Civitas. Avec l’Action Française et le groupuscule fascisant le Renouveau Français , ils protestaient à leur façon contre une pièce de théâtre jugée « blasphématoire ».

    En mars 2011, Civitas s’était déjà fait remarquer à Avignon par le saccage d’une œuvre d’art à coups de marteau en marge d’une de ses manifestations. Sur leur site web , leur boss Alain Escada, ancien porte-parole d’un petit parti d’extrême-droite belge, fait part de sa conception de la laïcité qui n’a rien à envier aux salafistes égyptiens :

    « Le Christ règne sur la société, donc l’Etat est soumis au règne du Christ (…) Le Décalogue est la charte et le fondement de l’Etat : sa loi fondamentale n’est donc pas la Déclaration des droits de l’homme. »

    Fanfaron Comment des intégristes anti-républicains peuvent-ils tenir une conférence au cœur même de la très prestigieuse mairie de Versailles (85.000 habitants) ? L’équipe municipale est circonspecte :

    « Quand une association veut louer une salle, ça se sait ! On demande des justificatifs, les statuts de l’asso, une réservation formelle… On ne prête pas une salle aveuglément ! C’est toujours soumis aux élus. D’autant plus sur un sujet sensible qui engage la responsabilité de la ville. »

    VideoLes députés réagissent aux intégristes

    Joint par StreetPress, le boss de l’Institut Civitas Alain Escada, clame pourtant haut-et-fort que sa conférence aura bien lieu vendredi 9 novembre à 20h15. Il n’a « aucun commentaire à faire » quand on lui rapporte les propos de la mairie. Et de fanfaronner en promettant qu’il y aura même « des élus municipaux à la conférence » :

    « Ce n’est un secret pour personne que l’électorat versaillais est conservateur. Nous y disposons d’un réseau de sympathie »

    On ne prête pas une salle aveuglément ! C’est toujours soumis aux élus

    Paravent Mais quel est le secret d’Alain Escada pour être si confiant ? C’est que Civitas avance masqué à Versailles, à la manière d’un super-héros catholique. Dans le planning de la mairie, l’équipe municipale apprend à StreetPress qu’il y a bien une réservation de salle pour le vendredi 9 novembre, mais :

    > Au nom de l’association Familles Solidarité Versailles.

    > C’est une assemblée générale à caractère privé.

    > Elle doit se tenir plus tôt dans la journée.

    Pas grand-chose à voir donc avec une « conférence-débat » sur le mariage homo. D’autant plus que le président de Familles Solidarité Versailles, Pierre-Etienne Valadier, explique à StreetPress que son association « collecte des vêtements pour les enfants malgaches et nigériens » et vient « en aide aux familles en difficulté dans les collèges »…

    Le discours de la droite à notre encontre a changé " /> Malgré les caricatures nous sommes des intervenants reconnus

    Entrisme Mais Pierre-Etienne Valadier est aussi une plume de la revue de Civitas et il intervient régulièrement à des conférences organisées par l’Institut lefèvbriste. Comme ici où il animait un atelier sur l’entrisme intitulé « Investir le milieu associatif local. » Des cours théoriques qu’il met en pratique à Versailles. A StreetPress, il reconnait avoir changé l’objet de sa réservation de salle pour « s’engager dans le combat », le tout sans prévenir la municipalité :

    « J’ai le droit d’inviter qui je veux ! Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone ! »

    J'ai le droit d'inviter qui je veux ! Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone " />

    Aux élections cantonales de 2011 Depuis l’élection de François Hollande, l’Institut Civitas essaie de surfer sur la grogne catholique. Civitas a lancé en septembre 2012 une pétition sur Internet (19.000 signatures jusqu’à ce jour) et se mobilise pour une grande manifestation à Paris le 18 novembre. « Nous sommes le fer de lance de l’opposition au mariage homosexuel », prétend Alain Escada qui vante sa newsletter envoyée à plus de 100.000 abonnés. Il ajoute :

    « Le discours de la droite à notre encontre a changé ! Malgré les caricatures nous sommes des intervenants reconnus. »

    Et d’annoncer avoir de « plus en plus de facilités » pour rencontrer des élus et organiser des débats.

    Pierre-Etienne Valadier, conseiller de quartier à Versailles, s’était présenté aux élections en 2011 comme « le candidat aux cantonales le plus proche de l’équipe municipale et du maire de Versailles », François de Mazières. Contacté par StreetPress, le député-maire (divers droite) François de Mazières n’a pas souhaité répondre à nos questions. Sur son site web il annonce « qu’il ne célébrera pas de mariage homosexuel car il est contraire à [ses] convictions personnelles ».

    Edit du 09.11 à 18h44 : Elle n’aura pas eu lieu ! La conférence de Civitas dans les locaux de la mairie a finalement été annulée quelques heures avant sa tenue.

    Joint par StreetPress, le cabinet du maire livre une explication : « L’organisateur M. Valadier a reçu une petite visite des RG qui lui ont dit que sa conférence risquait d’attirer des manifestants. Il a pris peur et a préféré l’annuler. »

    La mairie de Versailles de promettre qu’un débat sur le mariage homosexuel aura bien lieu dans le bâtiment au mois de décembre mais cette fois-ci « laïc et pas intégriste. »

    Aujourd’hui, nos emplois sont sauvés. C’est grâce à vous. Merci. Nous avons choisi de poursuivre cette campagne pour pérenniser notre modèle économique bien-sûr, et surtout pour inventer une autre façon d’être un média. Objectif : 70.000 euros avant le 15 novembre

    Je donne pour sauver StreetPress