En ce moment

    14 / 11 / 2012

    « C'est sûr que les enfants d'homosexuels courent à la catastrophe. »

    À Neuilly, une performance-conférence contre le mariage homo

    Par Edouard Dropsy

    Y'a pas de mal à se faire du bien. Le maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, avait réuni dans sa ville, mardi soir, des spécialistes exactement du même avis que lui : le mariage homo nous mènera tous en enfer. Amen.

    Où ? Au 167, le théâtre municipal de Neuilly. Avec pas moins de 800 spectateurs dans la salle pour cette performance-conférence contre le mariage homosexuel.

    Quand ? Hier soir mardi, de 19h30 à 22h. Pendant que vous étiez en train de boire des bières, les journalistes de StreetPress se retrouvaient au premier rang de la salle avec vue contre-plongeante sur les invités de la soirée. Rien que ça.

    Les guest Jean-Christophe Fromantin, le maire de Neuilly-sur-Seine (UDI), membre de « l’Entente parlementaire pour la famille », qui regroupe 166 parlementaires, en grande majorité UMP et UDI. Il est à l’origine de cette conférence.
    Mais aussi Erwan Le Morhedec, alias le bloggeur chrétien Koztoujours, qui était là pour animer la soirée tout en tapotant sur sa tablette ; Pierre Levy-Soussan, pédopsychiatre spécialiste de l’adoption ; Coralie Gaffinel, avocate spécialisée en droit de la famille et Guillaume Drago, constitutionnaliste spécialisé dans les contentieux constitutionnels.

    Le public Pour tout dire : homogène. Blanc, âgé (moyenne d’âge de la salle, 70 ans). Les dames étaient vêtues de fourrure – ou de vestes en tweed. Les hommes, dignes, propres et le sourire à l’envers pour la plupart. Avant d’arriver, 99 % de la salle avait déjà son avis sur la question, on vous laisse deviner lequel. Nous avons quand même réussi à trouver UNE personne favorable au mariage pour tous, mais pas de chance, elle n’a pas voulu nous parler. À l’extérieur, des militants socialistes qui n’avaient pas le droit de tracter, et apparemment, même pas le droit de rentrer dans la salle.

    À manger Rien. L’époque Sarkozy est belle est bien finie.

    La blinde de journalistes ? Non, y’avait nous et un journaliste de l’AFP qui est resté 35 minutes.

    L’argument anti-mariage qui tue Il vient du boute-en-train (et pédopsychiatre) Pierre Lévy-Soussan : « Un enfant ne peut se construire qu’avec un père et une mère, voire avec un père et le compagnon du père, ou une mère et la compagne de la mère. Mais pas avec deux pères et deux mères. Sans quoi il sera déboussolé. Nous, pédopsychiatres, cela nous arrange, mais bon… » Epic Lol dans la salle.

    L’argument pro-mariage qui tue Euh… On a bien cherché, on n’a rien trouvé.

    La phrase de la soirée Elle nous vient d’un membre honoraire de la mairie de Neuilly : « À l’école, les enfants de couples homosexuels vont être malheureux, les autres enfants se moqueront d’eux. » Puis : « C’est déjà dur pour un couple hétérosexuel d’élever un enfant, alors c’est sûr que les enfants d’homosexuels courent à la catastrophe. »

    Neuilly, c’est aussi ça

    Et les députés, qu’est-ce qu’ils en pensent ?

    Aujourd’hui, nos emplois sont sauvés. C’est grâce à vous. Merci. Nous avons choisi de poursuivre cette campagne pour pérenniser notre modèle économique bien-sûr, et surtout pour inventer une autre façon d’être un média. Objectif : 70.000 euros avant le 15 novembre

    Je donne pour sauver StreetPress