En ce moment

    14/09/2011

    « On voulait faire participer le public de manière ludique à l'image du groupe »

    Vidéo: Au tournage participatif du dernier clip de The Chase

    Par Matthieu BEDARIDE

    Le 5 septembre le premier album éponyme de The Chase est sorti. L'occasion pour le groupe pop-rock de Montpellier de faire poser ses fans devant un fond vert pour leur prochain clip.

    Avant leur concert acoustique au Scop’ du mercredi 7 mai, The Chase ont décompressé devant la caméra de StreetPress. Pas encore habitué de Taratata, les Montpellierrains viennent de sortir le 5 septembre leur premier album éponyme chez Pias produit par Mark Platiqui qui a bossé entre autre pour David Bowie, REM, The Cure, Louise Attaque ou encore Rita Mitsouko.

    Butterfly Cyril Douai, le leader du groupe, se revendique de la pop anglaise et écrit des « textes sur des choses qui leur sont arrivées » comme Butterly sur « les papillons dans le ventre d’avant un rendez-vous amoureux ». Il y a aussi Desert Way « une chanson sur la fin d’une histoire d’amour  ». « Quand on perd quelqu’un de cher on sait qu’un jour on ira mieux. Même si ça va pas du tout. »

    Fond vert Pour ce showcase acoustique, The Chase a innové en proposant à son public de poser devant un fond vert avec l’album du groupe en vue de leur prochain clip. « On voulait faire participer le public de manière ludique à l’image du groupe », explique Stéphane Deal. La vidéo illustra non pas un morceau grand publique, mais « une chanson plus personnelle », histoire d’être aussi présent sur YouTube avec autre chose qu’un single. Le groupe sera en concert à Paris le 25 octobre.

    The Chase – Butterfly in my stomach

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpres

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER