En ce moment

    26 / 10 / 2011

    Après la #FrenchRevolution, « Occupons la Défense »

    Les traders vont-ils sauver « les Indignés » made in France?

    Par Robin D'Angelo

    Sur StreetPress Benjamin, auto-entrepreneur de 27 ans et membre du groupe de travail «Occupons la Défense», croit que la mobilisation va mieux fonctionner qu'à la Bastille. Pour le 4 novembre ramenez vos tentes et de la bouffe … mais pas d'alcool.

    Je ne te dérange pas en pleine AG ?

    Pas du tout. J’essaie de ne pas être tout le temps en AG.

    Pourquoi Occupons la Défense marcherait alors que les Indignés ne mobilisent pas en France ?

    Je pense que ça va bien fonctionner parce que il y a une dynamique lancée par Occupy Wall Street qui interpelle beaucoup les gens. En plus de l’idée que c’est au peuple de faire la démocratie réelle – amenée par le mouvement du 15 mai des Indignés d’Espagne – il y a l’idée que parmi ceux qui nous empêchent de faire la démocratie réelle, il y a la finance. Qui en plus nous force à faire des mesures d’austérité impossibles … Le cumule des deux c’est une super-rencontre . D’ailleurs il n’y a pas un mot d’ordre qui chasse l’autre: on reste dans l’idée de la démocratie réelle. Les Indignés sont à fond dessus. La seule difficulté ca va être de durer. Nous ce qu’on veut, c’est vouloir camper longtemps: comme il font à Amsterdam, à Bruxelles, à Montréal.

    Il n’y a pas un mot d’ordre qui chasse l’autre: on reste dans l’idée de la démocratie réelle

    Vous avez importé le slogan Démocratie Réelle d’Espagne, maintenant Occupy Wall-Street: Est-ce que les Indignés Français ne devraient pas créer leur propre mot d’ordre pour mobiliser plus ?

    Nous sommes dans un mouvement mondial. C’est plutôt un devoir de participer à ce mouvement mondial en disant: « Bah voilà, il n’y a aucun pays dans le monde avec une démocratie réelle ». Et donc il faut qu’on arrive à faire ça. Après on doit cultiver des réseaux, mobiliser des gens … Il y a vraiment un gros travail de fourmi. Et on voit que ça paie: le 29 mai il y avait 1.900 personnes à la Bastille, le 15 octobre 3.000 à l’Hôtel de Ville. Là on pense qu’on va avoir entre 250 et 300 campeurs et entre 1.500 et 3.000 manifestants.

    Mélenchon et Poutou à Moodies, Marine Le Pen à Dexia … Eux aussi sont en train d’occuper la Défense

    Qu’ils fassent leur agitation politique habituelle en visant la finance très bien. Mais nous on est clair: on pense que c’est au peuple de faire les choses. Démocratie réelle maintenant c’est la politique sans les politiciens. Ils peuvent toujours essayer mais nous on pense que ce type de mouvement dans sa structure n’est pas récupérable.

    On pense qu’on va avoir entre 250 et 300 campeurs et entre 1.500 et 3.000 manifestants

    Est-ce que si cette fois encore ça ne prend pas vous allez laisser tomber?

    Non. La semaine d’après il y a de nouveau un mouvement mondial qui s’appelle « 11+11+11 Occupy the World ». Le mouvement des Indignés ne s’arrêtera jamais. En France on est porté par le reste. Et si ça ne vient pas de Paris ça viendra d’ailleurs. Il y a des gens qui sont mobilisés depuis le mois de mai et qui en sont à leur 150e réunions … On ne va pas s’arrêter comme ça. On participe de quelque chose de global.

    Tu conseilles de ramener quoi aux campeurs ?

    Des tentes, des duvets, de quoi boire et de quoi manger – pas d’alcool évidemment- table, chaise … Que des choses pour camper durablement.

    StreetPress existe depuis déjà 10 ans. Aujourd’hui, il nous manque 40.000 euros pour boucler l’année et pouvoir frapper encore plus fort l’an prochain. Parce qu’aucun milliardaire n'est au capital, si nous ne les réunissons pas StreetPress s’arrêtera. Sauvez StreetPress en faisant un don, maintenant.

    Je donne pour sauver StreetPress