En ce moment

    06 / 12 / 2013

    Attention ! Ceci est un article pas comme les autres...

    Ouverture du premier bar à chats version parisienne

    Par Mathieu Molard

    Margaux, jeune parisienne aux « yeux pétillants », lance à Paris le premier bar à chats. Un concept inspiré du Japon qui promet de séduire au-delà des frontières de l'hexagone.

    Retrouvons un peu du pays du soleil levant en France avec l’arrivée du premier bar à chats parisien ! Margaux Gandelo, 26 ans, dit avoir été complètement séduite par les Néko-Café du Japon. C’est pourquoi la jeune femme décide maintenant de nous en proposer une version Parisienne. Ronronnements, câlins félins à volonté et de bons petits plats sont au menu !

    > Warning ! Lisez attentivement le making-of de cet article, il vous réserve quelques surprises.

    Made in Japan C’est au 16 rue Michel Le Comte, dans le 3e arrondissement de Paris que nous retrouvons cet établissement. Ce premier bar à chats français accueillera entre autres les amoureux des félins dans une ambiance chaleureuse et conviviale. « Le tout est d’inviter le public à profiter d’un environnement à l’ambiance cohérente autour des félins, une ambiance cosy, confortable et calme » souligne Margaux.

    Dès ce samedi 21 septembre, le bar à chats ouvrira officiellement ses portes. Venez siroter un bon thé tout en vous laissant bercer par les ronronnements de ces adorables chats. Margaux en profite également pour nous faire connaître les joies de la Ronron Thérapie, un concept tout à fait innovateur inspiré des Japonais. «  Il est dit qu’un chat qui ronronne sur vos genoux aiderait à réduire l’arthrose, le rhumatisme, à soulager les douleurs, faire baisser la tension artérielle et aussi diminuer le stress ». Alors, pourquoi ne pas essayer de vivre à la manière des Japonais ? Après tout, les Néko-Café font fureur depuis quelque temps déjà. Il est grand temps pour les Français de goûter à ce plaisir félin !

    Réduire l’arthrose, le stress, faire baisser la tension artérielle…

    Comme le dit Margaux, « les chats sont les principaux hôtes des consommateurs ». C’est autour de 60 couverts, de chocolat chaud, de connexion WiFi, de bouquins en tout genre et d’une dizaine de félins que le public pourra prendre connaissance de cette nouvelle manière de vivre. « Nous comptons actuellement six personnes embauchées et un vétérinaire pour veiller au bien-être des chats ». L’entrée est libre et seule la consommation est payante. « Le bar à chats sera ouvert tous les jours de midi à 22 heures ». Ce qui fait donc 14 heures de repos indispensables pour ces kitty. Bref, un concept intéressant, cadencé par des règles plutôt strictes.

    Cat Power Hors de question d’y inviter son chat, car l’idée initiale est surtout de s’entourer de félins venant d’associations de protection animalière. Les chats viennent tous des coopératives s’occupant de chats de rues et de matous abandonnés. « Des associations très précautionneuses ont elles-mêmes choisi les chats qui seront au café des chats. Ce sont des chats qui seront bien dans un environnement fréquenté, qui sont habitués aux bruits, même si c’est un endroit assez calme… Pendant deux semaines, les chats du bar à chats ont appris à vivre ensemble et tout laisse croire qu’ils y ont finalement marqué leur territoire ! », précise la fondatrice de ce projet.

    Les interdictions s’étendent sur d’autres points importants. « Pour une question de sécurité, il est interdit aux enfants de moins de 6 ans de les prendre dans les bras et interdiction au public de les réveiller pendant qu’ils dorment. Interdiction aussi de nourrir les chats, la nourriture humaine n’étant pas adaptée aux modes de vie des chats. »

    Pendant deux semaines, les chats du bar ont appris à vivre ensemble

    Les yeux pétillants et brodés de gratitude, Margaux nous raconte d’où lui est venue l’idée de ce bar à chats. « Un an et demi de cela, un ami m’a envoyé un article sur les Néko-Café/Néko-Bars. J’ai eu envie d’aller voir de mes propres yeux et finalement de le voir en France. C’est à partir de là que j’ai décidé de le faire moi-même. À 26 ans, n’ayant pas suffisamment de fonds pour concrétiser ce projet, je suis passée par internet, où 15 investisseurs m’ont permis d’accumuler 40.000 euros en 40 jours. »

    Chat arrive enfin ! Après les jeux vidéo, les consoles et les mangas, c’est au tour des Néko-Café d’importer un peu plus de la culture japonaise en France. Le décor est confortable et l’accueil est chaleureux. Ce confort se reflète d’ailleurs dans le mode de vie des chats, qui ne cessent de gambader sous les tables ou encore dormir en boule. Bref, le bar à chats de Margaux Gandelo, chat va faire du bruit !

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress