Noël, son sapin et ... ses marronniers !

Noël, son sapin et ... ses marronniers !

Ces dix sujets qu'on vous ressert chaque année depuis 1957

Marrons glacés | Tops | par | 13 Décembre 2013

Noël, son sapin et ... ses marronniers !

Comment digérer des fêtes ? Que faire de son sapin ? Où revendre ses cadeaux ? Gare aux jouets toxiques chinois ! Chaque fin d'année, les mêmes sujets inusables refleurissent dans vos journaux et JT. C'est ce qu'on appelle un marronnier.

1Cocorico pour le foie gras

Le pitch : Avec plus de 19.000 tonnes sur les 27.000 produites chaque année dans ce monde de brutes pour Donald Duck, la France représente à elle seule les trois quarts de la production mondiale de foie gras. Alors on va pas faire la fine bouche, ça mérite bien un cocorico annuel repris en chœur par nos médias nationaux.

Ils l’ont fait cette année: Marché au gras pour TF1, recettes et conseils pour bien choisir son foie grâce au Parisien, état de santé de la filière par France-Soir, petits producteurs qui s’en sortent par les ventes en ligne rencontrés par TF1 malgré la concurrence du vilain foie gras hongrois (Le Figaro). A Noël, le gavage est sur toutes les ondes. Ça tombe bien, ça permet de refiler des conseils contre l’indigestion et la gueule de bois derrière !

Marrons d’avant : C’était avant BFM, on prenait son temps à l’ORTF, et on sortait les sujets Noël… en janvier. C’était en 68, un temps où « la France s’ennuie ». Et si les événements de Mai s’étaient aussi un peu produits en réaction à ce genre de tunnels de dix minutes sur la filière avicole ?

La France s’ennuie

2Attention aux lendemain de fêtes difficiles

Le pitch : Foie gras, dinde, bûche, alcools en tous genre… Les fêtes de fin d’année, c’est aussi ces repas qui n’en finissent pas, sans parler des restes ! Ou le cauchemar de la ménagère de 7 à 77 ans qui reprend en une semaine ce qu’elle a perdu en un an.

Ils l’ont fait cette année: « En cas de mauvaise haleine, on peut mâcher des feuilles de menthe », nous apprend le HuffPo. Merci… Sinon, il y a les conseils detox du lendemain de Cosmopolitan, ou de diététicien(ne)s et nutritionnistes de France et de Navarre (La Voix du Nord, Midi Libre, La Dépêche du Midi, Le Figaro, ou encore FranceTV Info)… Et bien sûr, les conseils anti-gueule de bois du Monde , de BFM et 20 Minutes, parmi tant d’autres…

Marrons d’avant :

Le lendemain du Noël 1976, l’animateur Daniel Hamelin prodiguait ses bons conseils au public d’Antenne 2 : un doliprane, puis un deuxième, puis un troisème… « Ah mais là ça va vraiment beaucoup mieux ! » Une petite clope derrière pour digérer ? Pas sûr que ce soit une bonne idée…

En cas de mauvaise haleine, on peut mâcher des feuilles de menthe

3Ce sapin dont vous ne savez pas quoi faire après Noël

Le pitch : « Mon beau sapin, roi des forêts ? » Tu parles ! Avec plus de cinq millions de conifères déracinés chaque année en France, la période des fêtes est plutôt synonyme d’hécatombe pour l’arbre de Noël. Car le roitelet de quelques jours a tôt fait de perdre toutes ses aiguilles, et de finir à poil sur le trottoir. Mais alors, que faire de son sapin après Noël ?!

Ils l’ont fait cette année: C’est ce qu’on vous explique à TF1, où l’on revendique le marronnier. Dans le même temps, 20 Minutes revient sur l’inusable « sac à sapin », tout en proposant d’avoir un coup d’avance en adoptant un sapin, tandis que Femme Actuelle nous apprend qu’il est possible, grâce à Ikea, « d’agir à la racine », ou même de le replanter – jardin vendu séparément.

Marrons d’avant : « Pensez au sac à sapin », conseillait déjà Le Parisien en 2001. L’occasion de mesurer l’inflation sur 12 ans : +31%, pour ce précieux sac passé de 3,81 à 5 euros !

Agir à la racine

4Revendre ses cadeaux is the new marronnier

Le pitch : Shocking, la revente sur Internet de cadeaux tout juste déballés ? Contraire à l’esprit de Noël, en tout cas, pour près de la moitié des Français (48%), selon un sondage de décembre 2012. Sauf que les 52% restants admettent l’avoir déjà fait, ou y songer.

Ils l’ont fait cette année: Outre RTL, à France 3 Pays-de-la-Loire on se demande carrément si « c’est normal ». Rien de grave, répondent Le Figaro et le Nouvel Obs tandis que l’Expansion, le mensuel des gens qui ont le sens des affaires, vous dit carrément où les revendre. En face, La Vie vous dit plutôt… où les donner. Mais n’en parlez pas à Pierre Kosciuzko-Morizet, le fondateur de PriceMinister.com dont Dan Israel d’Arret sur Images notait fin 2011 qu’il avait été interviewé par les équipes de France Télévision… six années de suite !

Marrons d’avant : D’ailleurs, en 2005, pendant que « PKM » était interviewé par France 3, Grégory Boutté, directeur d’eBay – France apparaissait sur France 2 (à 27:40 sur la vidéo). Une compétition sans merci, qui a même amené eBay à mettre en place, pour la Noël 2011, une permanence afin de répondre aux questions de journalistes en mal d’inspiration…

5Noël, la fête des cadeaux… empoisonnés ?

Le pitch : Achtung ! Revoilà Noël et ses traditionnelles listes de jouets exigées à tue-tête. Et vu le nombre d’entre eux qui sont empoisonnés, le mieux pour calmer les mioches pourrait finalement bien être de céder…

Ils l’ont fait cette année: Rue 89 , Le Monde , Slate , Femme Actuelle(page)/3 , Europe 1 ou encore le féminin Avantages , la liste est longue des médias friands de marrons à base de jouets pas aux normes. A noter, un petit faible pour ce sujet lorsqu’il est cuisiné à la sauce chinoise.

Marrons d’avant : C’était sur France 2, en 2007, et c’est le plus vieux sujet qu’on aie trouvé sur la question. Où l’on apprend qu’avec la mondialisation, les enfants peuvent désormais goûter au GHB tout en jouant aux billes… C’est à 22:35 que ça se passe.

6Nigeria, Moyen-Orient… Ces chrétiens pas à la fête

Le pitch : Chaque année, la célébration de la naissance du Christ donne lieu à des flambées de violences confessionnelles envers les Chrétiens de par le monde. Et c’est souvent plus dramatique qu’un lancer d’œufs…

Ils l’ont fait cette année: Chrétiens de Syrie pour France 24 en 2012, d’Irak pour Le Monde ou du Nigeria pour Sud-Ouest en 2011 qu’évoquait déjà le Parisien en 2010, année du combo Nigeria-Philippines-Vatican (avec la condamnation des violences par le pape) du Figaro, la liste des pays où les chrétiens ne sont pas en odeur de sainteté s’allonge… Attention quand même aux fausses rumeurs, Marrons d’avant : En 2012, Pélerin avançait que de nombreux chrétiens étaient toujours persécutés par des « régimes oppressifs, communistes pour la plupart ». Il y aurait donc encore un nombre conséquent de « régimes communistes ?! » En 1991, à la limite… D’ailleurs, Antenne 2 nous emmenait en ex-URSS pour le premier Noël – orthodoxe, donc – depuis la chute du Mur.

Communistes pour la plupart

7Ils vont passer Noël à la rue

Le pitch : Quand on entend « Noël », on pense assez instinctivement « famille ». Alors se retrouver seul à cette date ? Vous n’y pensez pas ! Pourtant, ils sont nombreux à le passer loin des retrouvailles devant la cheminée, et à avoir la rue pour seule famille – vous entendez ces violons en fond ?

Ils l’ont fait cette année: Distribution aux sans-abris de radios fonctionnant sans piles pour Ouest-France, distribution de sacs à dos avec tout le nécessaire pour La Dépêche, manif pour l’application du Droit au logement opposable devant le ministère du Logement pour LCI ou clubbing à la Ferme du Bonheur (Nanterre) pour le Parisien… Pas de doute, c’est un beau marronnier, mais qu’on peut approcher sous bien des angles…

Marrons d’avant : C’est regrettable, mais côté intemporel, la pauvreté est un sujet assez imbattable. Par contre, il est assez fascinant, quand on plonge dans les archives de l’INA, de voir comment le sujet peut être cuisiné à toutes les sauces : ou comment placer l’effondrement du bloc soviétique et l’exécution des époux Ceaucescu dans un sujet sur le Noël des sans domicile fixe…

8Achats de Noël : ils s’y prennent à la dernière minute

Le pitch : Imagine-t-on que la France entière aie terminé tous ses achats de Noël un mois à l’avance ? Non ! Et ça tombe bien, parce que les journalistes, eux, ont prévu le sujet depuis un bon moment…

Ils l’ont fait cette année: Qu’on soit plutôt analyse de l’enjeu économique comme 20 Minutes, Libé ou le Figaro (compte double, avec deux sujets à dix jours d’intervalle) ; conseils et autres wish-list comme le Huffington Post, L’Express, Grazia, ou France Info ; ou carrément en immersion dans la folle course d’un jeune père de famille comme le Parisien, on a tous une bonne raison de consacrer à ce rituel de fin d’année.

Marrons d’avant : Noël 1973. En fait, plutôt le 31 décembre. C’est ce qu’on appelle des achats, mais alors, vraiment de dernière minute. C’est que les gens travaillent, apprend-on dans ce reportage. Eh ouais, les Trente Glorieuses, c’était pas une époque facile ! Heureusement, ça n’allait pas durer…

9La visite du ministre de la Défense aux militaires en mission

Le pitch : « Je suis venu vous témoigner le soutien indéfectible des Françaises, et des Français, à nos militaires ». Les ministres de la Défense se suivent et, en tout cas une fois par an, se ressemblent. Leur visite aux forces armées à l’étranger, ce marronnier en treillis…

Ils l’ont fait cette année: Alain Juppé à Kaboul pour Libération en 2010, suivi de Gérard Longuet un an plus tard (France TV Info en parle ici), sur les traces d’Hervé Morin (L’Express en 2008)… Du coup pour innover, le breton Jean-Yves Le Drian a décidé pour 2012 de remplacer la bûche par des crêpes bien de chez lui… Une fantaisie qui aurait pu mal finir

Marrons d’avant : La visite du ministre de la Défense aux soldats stationnés à l’étranger, c’est vraiment plus ce que c’était… En 1957, on avait peut-être pas d’ingé son, mais au moins, on avait des colonies !

10Les conseils d’un chef pour votre réveillon

Le pitch : Qui de mieux qu’une star des fourneaux pour vous aider à préparer un repas de réveillon inoubliable ? Pour que votre année passée à rater les plats de Top Chef ne se finisse pas sur un cauchemar en cuisine, vous feriez mieux de lire ce qui suit !

Ils l’ont fait cette année: Il y a tout d’abord l’inusable Jean-Pierre Coffe, et ses repas gastro pour petites bourses : La Dépêche, Metro!Mta2vQvxiWkrY/ ou Le Parisien, ils se l’arrachent tous ! Plus pointu, RTL vous propose le menu d’Eric Fréchon, chef 3 étoiles du Bristol. Enfin, pour les plus sportifs, faites comme Kate Middleton : faites appel à Gordon Ramsey !

Marrons d’avant : Sinon, vous pouvez toujours vous la jouer plus retro, avec une bonne vieille recette d’antan : filet de marcassin à la sauce grand Veneur !


L'actu