En ce moment

    02 / 06 / 2014

    25%, c'est la fête au village ?

    Le pire de la presse d'extrême droite en mai

    Par Mathieu Molard

    En mai, la presse d'extrême droite analyse sans concession les résultats du FN aux Européennes. Pendant ce temps, Minute se demande (sérieusement) si l'équipe de France va faire le ramadan pendant la Coupe du monde au Brésil…

    La couv’ du mois est celle du Minute du 28 mai qui titre « Aux portes du pouvoir ». Et d’afficher en Une Marine Le Pen en pleine partie d’échecs. La boss du Front joue… les blancs contre les noirs.

    Pourtant, sur trois pages, l’hebdo tempère les ardeurs de son lectorat qu’on imagine euphorique après le score du FN aux européennes :

    «Le Front National a été (…) le premier parti de France lors du scrutin des élections européennes mais il n’est pas, en soi, le premier parti de France.»

    Un peu plus loin, Minute nous rappelle que :

    « Le FN réalise le meilleur score de son histoire… avec nettement moins de suffrages qu’aux présidentielles de 2002 et 2012 ! Et à peine plus qu’à celles de 2007, où Jean-Marie Le Pen s’était effondré à 10,44%. »

    Et d’ajouter que dimanche 25 mai se tenait une législative partielle en Haute-Garonne où le candidat frontiste a recueilli « seulement 9,59% » des voix loin derrière l’UMP à 44,14%. Alors que dans cette même circonscription, le même jour « Michèle Alliot-Marie, tête de liste UMP pour les européennes, plafonnait en dessous de 20% et Louis Aliot, tête de liste FN, dépassait les 14%. ». Le journal nous livre son analyse :

    « On vote Marine, contre « Hollande l’incapable », en sachant qu’on ne va pas le virer tout de suite mais ça fait du bien quand même. »

    L’info RH du mois est également dans Minute. « Nicolas Bay va devenir secrétaire général du Front National. Il succèdera à Steeve Briois. (…) Point commun entre les deux hommes : tous les deux sont d’anciens mégrétistes », détaille l’hebdo. Et d’insister sur un autre élément biographique du nouvel homme fort du Front :

    « En 1998, il avait aussi créé avec Guillaume Peltier, l’actuel leader de la Droite forte au sein de l’UMP, l’association Jeunesse Action Chrétienne, qui avait milité contre l’adoption du Pacs. »

    L’info people du mois est dans l’Action Française. Le journal royaliste, dans son édition du 15 mai, revient sur l’autre événement majeur du mois de mai : la fête de Jeanne d’Arc. Car le mouvement royaliste organisait à cette occasion son traditionnel banquet. Et l’on y apprend que Béatrice Bourges, l’égérie des anti-mariage pour tous était de la fête. Et le journal de raconter :

    « Avant de partir et pour montrer sa satisfaction, [Béatrice Bourges] nous a gratifiés d’un étonnant et agréable « Vive le Roi ! » qui lui a valu une acclamation bien méritée. »

    Béatrice Bourges nous a gratifié d’un étonnant et agréable « vive le roi ! »

    La coupe du monde est aussi à la Une « Les Bleus vont-ils faire le ramadan ? » se demande Minute. Car la période de jeûne tombe en pleine coupe du monde. Et l’hebdo de lister les sélectionnés musulmans pratiquants, Franck Ribéry aka « Bilal Yusuf Mohamed » en tête. Un peu plus loin, le journal se demande même si Didier Deschamps n’aurait pas écarté Nasri et Abidal sur d’autres critères que des critères sportifs :

    « N’aurait-il simplement pas eu peur, en convoquant les trois lascars de créer un clan algéro-musulman dictant sa loi et polluant la vie du groupe ? »

    L’info culture du mois La presse nationaliste est unanime : « Cristeros » est LE film à voir. « Un film mexicain qui montre que les catholiques ont des cojones », s’enflamme Minute. L’Action Française parle d’un « spectacle grandiose ». Et Présent, le bi-quotidien catholique traditionnaliste, tout aussi fan, balance carrément la liste exhaustive des salles qui le diffusent.

    Il faut dire qu’elles ne sont que 61 dans l’Hexagone (contre 596 pour Godzilla). Selon Minute, qui consacre une double page au film, celui-ci aurait été victime de la censure du pouvoir. Un célèbre site dédié au cinéma voudrait aussi causer du tort au long-métrage :

    « Sur un célèbre site dédié au cinéma (…), il y a eu une avalanche de commentaires élogieux. Mais soudain 250 avis négatifs ont été injectés. Je pense que les responsables du site ont voulu atténuer l’enthousiasme suscité par le film en ajoutant des commentaires qui ne sont pas forcément… authentiques », affirme le distributeur Hubert de Torcy, interrogé par l’hebdo.

    Le mot de la fin est pour Rivarol qui lance un appel à ses lecteurs :

    « Allez voir le film [cela] constitue un acte politique facile (…) de défi aux oligarques maçonniques qui détruisent hier comme aujourd’hui la France ou le Mexique. »


    « Les Bleus vont-ils faire le ramadan ? » : C’est la question que tout le monde avait oublié de se poser.


    Le pitch : En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois du président Callès, qui interdisent toutes pratiques religieuses dans l’ensemble du pays.

    On a choisi de faire bouger les lignes. Vous validez ?

    Depuis plus de 10 ans, nous assumons un regard et des engagements. Aujourd’hui, notre mission c’est d’avoir de l’impact. Particulièrement dans la crise actuelle, où les premiers à morfler sont les plus fragiles. Face à la pandémie, au confinement et à la crise économique qui l'accompagne, nous croyons encore plus à la nécessité de ce travail.

    Forcer le ministre de l’Intérieur à saisir la justice en mettant au jour les messages racistes échangés par des milliers de policiers sur des groupes Facebook. Provoquer une enquête de justice suite à la révélation d’un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris. Contraindre Franprix à cesser l’usage quasi illégal d'auto entrepreneurs durant le confinement...

    Nous recevons de plus en plus de pistes sur des sujets brûlants, mais nous manquons encore de moyens pour tout couvrir. L’idée n’est pas de se faire racheter par un milliardaire. Mais simplement de pouvoir faire appel à du renfort, lorsqu’un sujet le nécessite.

    Pour que cela continue, malgré la crise, nous avons sincèrement besoin de votre soutien.

    StreetPress doit réunir au moins 27.000€, avant le 4 décembre.
    Soutenez un média d’impact qui fait bouger les lignes.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER