Le 14 juillet, ils veulent marcher sur l’Elysée

Le 14 juillet, ils veulent marcher sur l’Elysée

Sur le net, les conspis battent le rappel pour leur grand soir

Conspiland | Enquête | par | 9 Juillet 2015

Le 14 juillet, ils veulent marcher sur l’Elysée

Le 14 juillet, Eric Fiorile le naturopathe le plus hype de la complosphère et ses fidèles du « Mouvement du 14 juillet » appellent le peuple à descendre dans la rue. Objectif : prendre le pouvoir.

Vidéos, plans de bataille pour envahir Paris, posts de soutiens… Depuis quelques semaines un méchant pu-putsch se prépare. Sur Facebook, une vidéo qui pique pour l’occasion le logo des Anonymous, a été vue plus de deux millions de fois et partagée par près de 100.000 internautes. Elle donne « rendez-vous le 14 juillet 2015 à 10h place de la Concorde ». La place a été choisie pour sa proximité avec l’Assemblée Nationale et l’Elysée. Les locaux de BFM TV doivent aussi être attaqués.

Le « Mouvement du 14 juillet », animé par le naturopathe star de la complosphère Eric Fiorile bat le rappel des troupes pour faire tomber la République. Un appel à la mobilisation qui ressemble beaucoup à un remake de « Jour de Colère », quand en janvier 2014 un collectif de groupes d’extrême droite, de bonnets rouges et d’adeptes de la quenelle avaient battu le pavé pour scander « Hollande Démission », mais aussi « Juif, la France n’est pas à toi ». Et depuis début juin, le « Mouvement du 14 juillet » a à su attirer l’attention des poids lourds de la nébuleuse conspirationniste : Quenel +, Le Cercle des Volontaires, L’Agence Info Libre et Egalité et Réconciliation – le site d’Alain Soral, ont tous relayé l’appel à manifester. « Ce sont des soutiens spontanés. Nous n’avons sollicité personne » précise Fiorile à StreetPress.

Fiorile, un Old-timer de la complosphère

C’est en lançant il y a presque 25 ans la « démosophie », un courant qui entend « construire une société du futur sans politiciens », qu’Eric Fiorile a fait son trou dans la complosphère. Plusieurs débâcles plus loin, dont un appel au « Rassemblement de tous » publié le 11 novembre 2011 et une tentative de candidature à la présidentielle avortée en 2012, il lance le « Mouvement du 14 juillet » en mars 2014.

Une affiche collée à Montreuil

img_0512.jpg

Ce papy chauve aux faux airs d’Alain Juppé mène sa petite troupe depuis la Haute-Savoie après avoir vécu aux Canaries pendant presque 10 ans. Qu’il soit au large de l’Espagne ou de passage à Paris, il ne manque pas une occaze pour prêter sa voix aux théories conspis les plus loufoques. Exemple, à l’antenne de la webtv « dissidente » Meta TV en octobre 2014 : Fiorile dénonce une secte franc-maçonne brésilienne mangeuse d’enfants juste avant d’alerter sur les chemtrails – ces trainées blanches que laissent les avions dans leurs sillages. Il enchaîne en vantant les pierres magiques qui auraient la vertu d’aspirer les radiations de Fukushima. Et finit par expliquer que le Mariage Pour Tous est un complot des élites économiques pour soumettre les citoyens (et leur volonté) en les émasculant.

Sur combien de troupes peut compter Eric Fiorile pour renverser le pouvoir mardi prochain ? « Notre mouvement englobe pas mal de courants de la dissidence. Ce qui veulent nous rejoindre sont les bienvenus » nous répond Myriam Vouters, une représentante du collectif à Paname. Mais pour le moment, niveau soutiens, ce n’est pas l’affluence non plus :

« On a quelqu’un qui est à l’UPR [le parti de Pierre Asselineau, ndlr]. Il s’est fait virer parce qu’il a parlé du mouvement du 14 juillet pendant une réunion »

Les mercenaires du Nouvel Ordre Mondial vont-ils l’arrêter ?

En attendant le soulèvement populaire de mardi, Eric Fiorile et ses amis ont monté un gouvernement au nom bien pompeux : le Conseil National de Transition. Sur des affiches placardées à Montreuil – sous la forme d’un avis à la population, le Conseil s’autoproclame « seule autorité légitime en France ».

Fiorile nous explique ce que s’apprête à faire son Matignon du côté obscur :

« On veut suspendre tout ce qui n’a pas été décidé directement par les Français. Dont la dette »

Eric Fiorile attend avec impatience le Jour J. Mais il espère que place de la Concorde, les tenants du Nouvel Ordre Mondial ne feront pas tout capoter :

« J’espère que nous serons plus nombreux que les mercenaires étrangers embauchés par l’Etat pour brider la foule »