En ce moment

    03 / 03 / 2016

    « On surfe sur une vague identitaire »

    Babtou Solide Certifié, la marque qui cartonne à l’extrême droite

    Par Tomas Statius

    L’ex-FN Julien Rochedy, David et Gaël, les Calaisiens ou le général Piquemal s’affichent avec ces t-shirts siglés « Babtou solide ». Derrière cette nouvelle marque, Loïk le Priol mis en examen dans le cadre d'un règlement de compte au sein du GUD.

    Paris, Jardin du Luxembourg (6e) — En terrasse, non loin du Palais du Luxembourg, Loïk, épaules carrées et petite mèche, joue cartes sur table :

    « On surfe sur une certaine vague identitaire. Dans le contexte, on trouvait important d’avoir une marque française pour les jeunes costauds français qui revendiquent leur identité. »

    A ses côtés, Louise, sa copine et partenaire de business, acquiesce tout en tirant sur sa clope. Il y a 2 mois, les 2 loustics ont lancé Babtou Solide Certifié, une marque de fringues qui cartonne dans les milieux natio. Sur Facebook, l’équipe n’hésite pas à faire parler la poudre :

    « Bouge ton cul de ta chaise, soulève de la grosse fonte, apprends ta putain d’Histoire en lisant des bouquins aussi gros que les couilles de tes ancêtres, bombe le torse, lève les yeux, regarde bien le ciel et rejoins enfin ta destinée. Deviens un babtou solide certifié ! ».

    Loïk, un ancien militaire

    Plutôt néophyte dans la mode, les Babtous Solides ont appris sur le tas. « J’étais dans les commandos marines. Marius de Garde à vous [émission de télé-réalité sur le service militaire, diffusée sur M6, ndlr] était mon instructeur », raconte Loïk. À 22 ans, le gaillard a déjà passé 5 ans dans l’Armée et quelques années à l’École des Mousses. Quant à Louise, elle est étudiante en éco à la Sorbonne. Pas vraiment un passé de modeux.

    https://www.streetpress.com/sites/default/files/babtou.jpg

    « Depuis tout petit, j’entends cette expression de babtous fragiles pour parler des faibles, des gens efféminés. » / Crédits : BabtouSolide - Facebook

    « Les premiers sweats, on les a faits pour nos potes et ils ont beaucoup plu », rembobine Loïk. Depuis, ils se sont lancés dans le grand bain et ça cartonne. « On doit être à 15 commandes par semaine en moyenne », explique Louise. À 45 euros le sweat et 25 euros le t-shirt, la petite équipe ne roule pas encore sur l’or mais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Un site internet est en préparation et le couple vient de monter une boîte.

    « Valoriser les gens qui sont virils »

    Virilité, revendication de ses racines… Devant un café allongé, Loïk détaille le concept de la griffe très bleu-blanc-rouge. Tout un programme :

    « Depuis tout petit, j’entends cette expression de babtous fragiles pour parler des faibles, des gens efféminés. On a décidé de faire l’opposé pour valoriser les gens qui sont virils. On en a marre de voir des petits jeunes qui vapotent des fumées goût barbe à papa en train de choisir leur dernier jean slim. »

    Mais la team n’en oublie pas les filles. Elle vient d’ailleurs de lancer une collection femme. Loïk justifie :

    « Derrière chaque grand homme, il y a une grande femme. Napoléon n’était rien sans Joséphine. La marque Babtou Solide n’aurait jamais été ce qu’elle est sans l’apport d’une femme. »

    La grosse cote à l’extrême droite

    Mais si les ventes Babtou Solide s’envolent, c’est que la petite troupe sait entretenir le buzz, surtout dans les milieux d’extrême droite. De Julien Rochedy, ex-FNJ« C’est une connaissance, il est retiré de la politique » — au Général Piquemal, en passant par David et Gaël, les Calaisiens qui ont braqué un fusil sur une manif de migrants en janvier dernier, tous posent avec un t-shirt Babtou Solide sur le dos. À chaque fois fourni par la petite équipe :

    « On a décidé de les [David et Gaël, ndlr] certifier Babtou Solide parce que leur acte nous a paru solide. À partir du moment où un homme va au bout de son action, c’est un grand homme. Ce sont ces grands hommes qui ont fait grandir la France et qui ne sont pas des tièdes. »

    https://www.streetpress.com/sites/default/files/baptousolide.jpg

    David et Gaël de Calais. Julien Rochedy, l'ex-FNJ. Et le général Piquemal. /

    Par contre, n’allez pas leur dire que la marque est en passe de devenir un hit des mouvements d’extrême droite français. Pour Loïk, la marque « est en vente libre, tout le monde peut l’acheter ».

    Selon Reflexes, le jeune homme est l’une des nouvelles figures du GUD, le groupe d’extrême droit créé à Assas à la fin des années 1960. Lui nie en bloc :

    « De toute façon, mes idées politiques n’ont rien à voir là-dedans. »

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress