En ce moment

    15/06/2016

    Taksim-sur-Seine

    Photos : A Paris, la police sort les canons à eau contre les manifestants

    Par Pierre Gautheron

    Canons à eau, crânes ensanglantés et verre brisé : la dernière journée de manif’ contre la loi travail a été émaillée de nombreux incidents. A Paris, ils étaient 80.000 selon la préfecture

    Mardi 14 juin, les manifestants s’entassent Place d’Italie et dans les artères adjacentes. Les syndicats attendent le départ de cette nouvelle journée de mobilisation contre la loi travail. Ils revendiquent 1 million de participants à Paris. La police en dénombre 80.000.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/1_6.jpg

    Le Black Bloc pose / Crédits : Pierre Gautheron


    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/2_7.jpg

    Les CRS chargent vers le métro Duroc / Crédits : Pierre Gautheron


    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/3_2.jpg

    Paris sous les grenades / Crédits : Pierre Gautheron

    En tête de cortège, de premiers heurts éclatent à proximité de la station Duroc. Les projectiles fusent et les forces de l’ordre répliquent par un usage massif de gaz lacrymogène. Soudain, tout le monde lève la tête. Un imposant canon à eau fait son entrée. Les tourelles se mettent en mouvement. Un murmure parcourt la foule :

    « Ils vont l’utiliser ? Ce serait la première fois à Paris depuis le début du mouvement. »

    Puis un premier jet vient balayer un manifestant qui tombe au sol. La manifestation continue malgré tout son chemin, direction Invalides.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/4_3.jpg

    La police fait usage de canons à eau pour la 1ere fois / Crédits : Pierre Gautheron

    Quelques centaines de mètres plus loin, les affrontements redoublent d’intensité. Deux personnes tombent au sol. Les manifestants hurlent. « Flics, procs, assassins ! » Les street-médics essaient de garder l’un des blessés conscient. Il a reçu un projectile dans le dos – une grenade ou une fusée – lancée par les CRS. « Reste avec moi, tu m’entends ?! » dit l’un d’eux. Les pompiers finissent par l’évacuer en urgence.

    Le cortège arrive à Invalides où la manifestation se termine par des interpellations et des heurts.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/5_2.jpg

    Des CRS en action / Crédits : Pierre Gautheron


    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/6_3.jpg

    On dénombre plusieurs blessés graves / Crédits : Pierre Gautheron


    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/7_4.jpg

    Un homme touché dans le dos risque la paralysie / Crédits : Pierre Gautheron

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER