Le rappeur conspi Rockin’ Squat à la Fête de l’Huma

Brèves

La Fête de l’Huma, festival de musique et de débat organisé chaque année par le journal communiste l’Humanité, annonce la présence de Rockin’ Squat, pilier du groupe Assassin, connu pour ses nombreuses prises de position conspirationnistes.

Ce mardi 10 mai, la Fête de l’Huma annonçait sa prog’. Au programme, quelques belles têtes d’affiche comme Iggy Pop ou les Hurlements de Léo. La grande scène accueillera également « L’Age d’or du rap français ». Un plateau composé de grands noms du hip hop des 90’s, en tournée nationale. Sur scène, notamment : Neg’Marrons, Busta Flex, Nuttea, Passi et, surprise, Assassin !

Rockin Squat’ face au pouvoir secret

Si le groupe mythique a longtemps porté la défense des quartiers populaires, son leader Rockin Squat’ a depuis plusieurs années pris un virage complotiste, mettant sa musique au service de thèses pour le moins fumeuses, avec un certain succès. « Illuminazi 666 » et « Le pouvoir secret », ses deux tubes conspi totalisent plusieurs millions de vues sur Youtube.

Rothschild a « financé le nazisme » et « créé le communisme » ? Ou « communisme, capitalisme, même système pour contrôler ». Pas sûr que ce soit vraiment du goût des militants PC… D’autant que les engagements de Rockin Squat’ ne s’arrêtent pas là. Comme StreetPress le racontait en avril 2016, le rappeur a également signé la préface du dernier livre de Kémi Séba, ancien leader de la Tribu Ka, dissoute par décret du ministère de l’intérieur et condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme. Un ouvrage qu’envisagerait d’adapter à l’écran l’acteur et rappeur… Stomy Bugsy, également présent sur scène à la fête de l’Huma.

Un événement viscéralement antifasciste

« Si c’est vrai, je n’étais absolument pas au courant », explique le directeur de la fête, Fabien Gay. Avant de s’agacer contre « les procès médiatiques », intentés « chaque année » contre la Fête de l’Huma. Et de rappeler « le combat antifasciste » mené par la fête et les militants communistes depuis de nombreuses décennies. D’où notre étonnement. L’auteur de ces lignes avait d’ailleurs eu la chance d’être invité, en 2015, à l’espace livre pour présenter « Le système Soral, enquête sur un facho business », écrit avec Robin d’Angelo.

Les spectateurs pourront toujours se rabattre sur le concert du groupe Trust et son nouveau morceau « F-Haine » dont Bernie Bonvoisin, le leader du groupe fait reprendre le refrain au public :

« La haine est une blonde qui surfe sur la vague Marine »


L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.