En ce moment

    21/06/2023

    Un imam sur les réseaux

    La vraie vie de Kalilou, l'un des plus jeunes imams de France à 27 ans

    Par Thomas Porlon

    Depuis qu'il a 24 ans, Kalilou est l'imam de la grande mosquée de Strasbourg. On a passé 24 heures avec lui, entre discussion avec des jeunes fidèles et vidéos sur les réseaux.

    « L’imam a permis à beaucoup de jeunes de venir fréquenter la mosquée. Il est jeune comme nous, on parle le même langage », explique Arlette-Sanaa, 29 ans, tout sourire, assisse sur le sol de la grande mosquée de Strasbourg (67). L’imam en question, c’est Kalilou Sylla. Il a 27 ans et est en poste depuis depuis 2020. Originaire de Sevran (93), il était très engagé dans des syndicats étudiants lors de ses années lycées :

    « Après les attentats en 2015, dans les cercles que je fréquentais, j’entendais beaucoup de choses fausses sur ma religion, du fait de l’ignorance. J’ai toujours eu l’envie d’étudier les sciences religieuses alors je me suis dit que c’était le bon moment. »

    Après son bac ES, Kalilou part étudier cinq ans à l’institut de formation des imams de Rabat, au Maroc. L’été il fait des allers-retours entre le royaume chérifien et l’Alsace pour effectuer des stages à la grande mosquée de Strasbourg. En septembre 2020, les frontières se referment et Kalilou est contraint de rester à Strasbourg. Les dirigeants de la mosquée lui proposent alors de reprendre le poste d’imam, ce qu’il accepte à seulement 24 ans.

    Depuis Kalilou met un point d’orgue à s’engager auprès des plus jeunes fidèles. Sur le compte Instagram de la mosquée, il propose des cours d’arabe ou de Coran, en live. Chaque dimanche, il organise des assises de la jeunesse où les fidèles viennent parler religion. Mais pas que : « On peut parler des réseaux sociaux, des relations entre jeunes hommes et jeunes femmes », raconte Arlette-Sanaa. Kalilou conclut : « Mon objectif c’est que ces jeunes vivent pleinement leur religion et qu’en même temps, ils soient pleinement intégrés dans la société. »

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER