En ce moment

    21 / 06 / 2012

    StreetPress fait son dossier Télécomix, Club Maté et canal IRC

    Le hacking pour les n00bs

    Par Elodie Font

    Assistance aux insurgés syriens, vie sentimentale, le hacking un état d'esprit… Après 4 jours à Pas Sage en Seine - le rassemblement de hackers organisé à Paris - StreetPress vous dit tout sur les « plombiers de l'Internet ».

    Autant l’avouer tout de suite : j’ai un compte Facebook où je like avec frénésie les articles de StreetPress, une adresse Gmail, un Iphone avec une pomme accrochée dessus et je n’avais jamais vu (ni bu, évidemment) de Club Maté avant de franchir les portes du festival Pas Sage en Seine. Moins « noob », tu meurs. Autant dire que le monde des hackers m’était assez étranger.

    Première impression : quasi tous les participants tapotent en permanence sur leur ordi portable, collé à leurs cuisses. Entre eux, ils chuchotent des mots bizarres, à base de sigles, de Tor et de proxy. Quelques filles par-ci, par-là. La machine à clichés est en train de s’affoler.

    Sauf que les clichés s’arrêtent là : le plus pédagogue possible, très ouverts, une trentaine de hackers vont raconter à StreetPress, au fil des quatre jours du festival, leur passion pour la liberté d’expression. Et, aussi, question existentielle, pourquoi ils portent la barbe (ou le catogan).

    Du lol, de la justice et des références automobiles StreetPress a sorti son appareil photo et son improbable micro pour vous raconter, en 5 minutes top chrono, une poignée de moments à retenir du festival. Surtout, vous comprendrez mieux le lien entre les poulpes et les hackers – indispensable pour se la péter en soirée.

    Les Télécomix, C koi Impossible de rater leur tee-shirt aux multiples sigles, les Télécomix sont partout. On connaît d’eux leur combat anti-censure dans les pays bouleversés par le printemps arabe. Mais qui sont-ils ? Quels sont leurs objectifs ? Quels sont leurs réseaux ? On vous a concocté un article digne d’une couv’ du Point (mais en mieux).

    Les Amap c’est du hacking En fait, tu ne le sais pas, mais tu es peut-être un hacker. Les féministes de la barbe ? Des hackeuses. Ceux qui mangent bio et achètent leurs légumes à l’Amap ? Des hackeurs. Parce que hacker, c’est d’abord un état d’esprit.

    Savoir cuisiner des pâtes La vie sentimentale des hackers est-elle au point mort et ne mangent-ils que des pizza et des kebab ? Tu auras des réponses à toutes les questions existentielles que tu te poses sur le mode de vie des hackers . Et tu sauras aussi, dans une plongée en BD, quel est leur look, de leurs tee-shirts de geek au fashion faux pas.

    Après ce dossier, si tu regardes encore ton Iphone de la même façon et si tu ne changes pas ton mot de passe régulièrement, on ne pourra plus rien faire pour toi. Tu es prévenu.

    > A lire dès vendredi

    Pas Sage En Seine : 4 jours avec les hackers
    Que mangent-t-il ? Où draguent-t-il ? Le vrai lifestyle des hackers

    > A lire dès samedi

    Faut-il être barbu pour devenir hacker et autres questions essentielles sur le hacking
    Télécomix, le réseau de gentils hackers qui fout un « beau bordel » à Damas

    > A lire dès dimanche

    BD Report : Ma première conférence de hackers
    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit.

    Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société.

    Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, devenez supporter de StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER