En ce moment

    31/05/2011

    Le bloggeur tunisien ex-secrétaire d'état à la jeunesse livre ses conseils aux campeurs de la Bastille

    @Slim404 à la #frenchrevolution: « Il faut être plus inventif, par exemple réclamer une 6ème république »

    Par Mathieu Molard

    « Une belle tentative mais il faut qu'ils soient plus inventifs ». Le visage de la cyberdissidance tunisienne Slim Amamou est plutôt critique vis-à-vis des indignés français: «Quelles sont leurs revendications ? »

    Que pensez-vous de la #frenchrevolution?

    C’est une belle tentative, mais il faut qu’ils soient plus inventifs. Nous, quand nous étions face à un régime répressif, on trouvait des moyens de contourner la censure, aller sur la brèche, pousser la liberté d’expression. Notre problème principal était la liberté d’expression. Ici je pense que le problème c’est la mobilisation. Quand vous vous adressez aux Français, vu la démographie du pays, ce n’est pas simple de convaincre les gens avec de nouvelles idées.

    Quel conseil donnez-vous aux Indignés français ?

    Il faudra être inventif et réfléchir sur comment faire passer ces idées d’une manière qui parle à tout le monde. Pour la majorité des Français ce qui se passe à la Bastille est incompréhensible: quelles sont leurs revendications ? Demander une assemblée constituante, c’est à dire une sixième république, serait peut être une idée qui parle aux gens. Maintenant il faut entrer dans les détails: Quel est le problème avec cette république? Ensuite il faut parler aux gens de leurs propres problèmes.

    Vous comptez faire un saut à la Bastille?

    On est passé, il n’y avait pas beaucoup de monde. Malheureusement je repars mercredi et mon emploi du temps est très serré mais peut être que nous ferrons tout de même un tour.

    bqhidden. Vu la démographie du pays, ce n’est pas simple de convaincre les gens avec de nouvelles idées.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpres

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER