En ce moment

    18/09/2012

    Au menu : « les exploits mongoliens » des Pussy Riot, le mariage homo et ... Blake et Mortimer !

    Le worst-of mensuel de la presse d'extrême droite

    Par Robin D'Angelo

    «La haine raciale de la Russie blanche» : Rivarol nous dit tout sur les motivations réelles des Pussy Riot, «ces bouffones grimées en punks.» L'Action Française préfère s'attaquer à Blake et Mortimer. Pour la rentrée chacun sa tête de turc.

    L’interview de la semaine est à lire dans le grand entretien de Minute du 19 septembre où le député UMP Philippe Meunier offre un véritable show à l’américaine aux lecteurs de l’hebdo d’extrême-droite.

    Ça commence avec les Roumains, pour qui le député demande la renégociation des traités européens afin qu’ils puissent être expulsés comme les extra-communautaires. Il dénonce aussi la politique du gouvernement – « le parti de la préférence étrangère » – visant à ouvrir le marché du travail :

    « Les Français en subiront les conséquences aussi bien sur leur fiche d’impôts que dans leurs tracas quotidiens : ils faut s’attendre à des pics d’insécurité. »

    Viennent ensuite les « voyous » et « les racailles » , pour qui la nomination de Christiane Taubira au poste de Garde des sceaux est « un blanc-seing ». Pour Meunier, c’est prouvé, « l’arrivée de la gauche au pouvoir s’accompagne toujours d’une hausse des crimes et délits » :

    « Souvenez-vous des racailles qui, lorsque Lionel Jospin est devenu Premier ministre criaient devant les caméras que désormais elles avaient ‘‘le droit de tout’‘. »

    En guise de conclusion, Philippe Meunier s’attaque au mariage homo – « qui fait partie du long déclin de la civilisation occidentale amorcé dans les années 1970 » – et à l’adoption par des couples homo – « un enfant n’est pas une voiture ou une télévision. »

    Ah oui, Philippe Meunier est un soutien de Jean-François Copé.

    Le mariage gay fait partie du long déclin de la civilisation occidentale


    La Une de Minute le 11 juillet dernier

    L’article le plus syndrôme de la Tourette est à lire dans le “Rivarol”:http://www.streetpress.com/tag/rivarol du 14 septembre qui, dans un torrent d’insultes, se déchaîne contre “les Pussy Riot”:http://www.streetpress.com/sujet/48610-free-pussy-riot. « Dégénérées », « brailleuses décervelées », « bouffones grimées en punks », le chroniqueur René Blanc n’a pas de mots assez durs pour qualifier « les exploits mongoliens » des Pussy Riot… Ah si, peut-être contre les journalistes du service public :

    « Tous les petits étrons de la planète artiste Homoncule (sic) se sont précipités pour soutenir avec l’habituelle veulerie de leur conformisme morbide le combat anti-chrétien déchaîné dans la cathédrale moscovite. »

    Dans une punchline dont Rivarol a le secret, c’est cette fois-ci au lignage des Pussy Riot que René Blanc s’en prend :

    « S vous vous attendez à voir de grandes russes blondes aux yeux clairs, vous serez déçus, elles ont la mine blafarde, le poil noir, le cheveux frilasseux des ghettos, du Caucase ou de la Sibérie turco-mongole et ce qui les consume d’abord est une haine raciale dévorante de Poutine et de la Russie blanche. »

    Et de conclure tout en subtilité avec une référence que seuls les initiés comprendront :

    « Deux années de cachot, c’est tellement moins que Ernst Zundel en Allemagne ou David Irving en Autriche. »

    Elles ont la mine blafarde, le poil noir, le cheveux frilasseux des ghettos, du Caucase ou de la Sibérie turco-mongole

    [Couvs’] Un mois de couverture de Minute

    L’article le plus Festival d’Angoulême est à lire dans la rubrique Arts et Lettres du dernier numéro de “l’Action Française”:http://www.streetpress.com/tag/action-francaise. Dans une tribune intitulée « L’obession anti-chrétienne », la chroniqueuse Anne Bernet s’en prend à plusieurs oeuvres littéraires dont … la bande-dessinée Blake et Mortimer !

    « Qui dit mieux comme bourrage de crâne et désinformation ? »

    Au purgatoire : les tribulations grecques des deux super-héros belges dans le dernier album paru en 2010. En plus du « délire ordinaire et fantasmatique sur l’extrême-droite » et de la « dénonciation acerbe des fraudes de l’Eglise », les auteurs de Blake et Mortimer mettent sur « le même pied, le régime des colonels et le nazisme. » Ce qui ne plaît pas à Anne Bernet :

    « Pourquoi faut-il que ce soient les catholiques qui tiennent le mauvais rôle jusqu’à l’odieux, jusqu’à l’absurde ? Pourquoi ces gens-ont ils si peur des Chrétiens ? »

    Après les romans Da Vinci Code, L’Evangile des assassins ou Paris brûle encore, le dernier Blake et Mortimer s’inscrirait dans un vaste mouvement de « haine du christianisme »:

    « Seuls comptent l’effet d’annonce, de scandale et de suspicion supplémentaire jetée sur le catholicisme, présenté comme une vaste imposture bimillénaire. »

    Par contre, rien contre Spirou.


    Christianophobes vous avez dit ?

    Qui dit mieux comme bourrage de crâne et désinformation ?

    L’article le plus Péril Jaune est à lire dans la rubrique société du Minute du 5 septembre où « l’hebdomadaire politiquement incorrect » s’émeut du rachat d’un vignoble français par un Chinois.

    « Ne m’appelez plus jamais Gevrey-Chambertin, la France elle m’a laissé tomber », commence le journaliste Pierre Tanger dans une ca-ce-dé-di à Michel Sardou, avant de regretter qu’aucun homme politique ne soit monté au créneau pour défendre le vignoble bourguignon, « sauf au Front National ».

    « On aurait pu espérer que l’Etat s’active afin que Gevrey-Chambertin ne s’écrive jamais en idéogrammes chinois… »

    Car l’heure est grave pour le château. Minute tient des infos de première main : « Le nouveau châtelain de Gevrey-Chambertin serait propriétaire de salles de jeu à Macao, l’enfer du jeu (sic). » Pire encore, l’hebdo est en mesure d’affirmer que le bras droit de l’homme d’affaires est « soupçonné d’avoir des relations étroites avec les triades des ‘‘14 K’‘ et ‘‘Sun Yee On’‘, deux redoutables organisations mafieuses. » Voilà qui explique peut-être pourquoi « le Chinois a écrasé la concurrence comme on foule le raisin aux pieds » au moment de l’appel d’offre.


    « Ne m’appelez plus jamais Gevrey-Chambertin, la France elle m’a laissé tomber »

    [La Dataviz’ du mois] dans Rivarol

    La comparaison la plus tirée par les cheveux est à lire dans un article de Rivarol du 9 septembre où le terroriste norvégien Anders Breivik est comparé à… Batman !

    « Breivik est un pur produit de la société du show biz, tout droit sorti de la sous-culture des Marvel Comics (…) Bref, un coreligionnaire de Batman et Cie en quelque sorte, volant au secours d’un Norvège Titanic. »

    Mais n’allez surtout pas croire que Rivarol fasse ici l’éloge du « sioniste » (sic) Breivik ! Sous la plume du chroniqueur Léon Camus, il ne s’agit en aucun cas d’une comparaison flatteuse, puisque celui-ci voue une haine millénaire à Batman.

    « Batman, aujourd’hui plus que jamais, relève d’une intoxication massive, promotrice avouée des antivaleurs de l’Amérique judéo-protestante »

    En fait « le franc-maçon » Breivik et le super-héros de Frank Miller seraient les deux faces d’une même pièce « communautariste, pluraliste, égalitariste, hygiéniste et politiquement correcte »

    « Breivik est dans la réalité et la sanie ce qu’est Batman dans l’envahissante sphère virtuelle qui formate l’imaginaire collectif des nouvelles générations »

    Allez comprendre…

    Breivik, un coreligionnaire de Batman et Cie volant au secours d’un Norvège Titanic

    Les articles dont on aurait pu parler

    > « Tous les chemins mènent à Nuremberg », Rivarol du 7 septembre

    > « Rougeole : Le plan secret pour vacciner les Français », Minute du 22 aout

    > « Les réactionnaires, ces militants de la tradition », L’Action Française du 6 septembre

    > « Comment Hussein Obama livre l’Amérque à l’Islam », Rivarol du 7 septembre

    > « L’argent coule à flot pour les Roms ! », Minute le 29 août

    Les bonus

    1 Le bon plan est proposé par Rivarol qui change sa politique d’abonnement « tenant compte de la crise ». Le tarif réduit pour les personnes en difficulté et les chômeurs passe de 114 euros à 100 euros et est étendu aux étudiants et aux lycéens. Petite révolution : Rivarol propose aussi depuis la rentrée de payer via prélèvement automatique.

    2 Il l’a dit : Le journaliste Lionel Baland dans Minute : « Jörg Haider a un peu été le Mozart de la politique autrichienne »

    3 Indiscret : Le journaliste Christian Rol travaillerait sur une biographie du royaliste René Resciniti de Says, dont StreetPress vous avez parlé ici . Décédé dans le courant de l’année à 51 ans, Resciniti est célèbre pour avoir combattu aux côtés de Bob Denard et a revendiqué l’assassinat de Pierre Goldman. Christian Rol s’est déjà lui illustré en écrivant la biographie de Maxime Brunerie.

    bqhidden. Jörg Haider a un peu été le Mozart de la politique autrichienne

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER