En ce moment

    27/04/2010

    Murdoch et son Wall Street Journal va-t-il manger tout cru le New York Times ?

    Par Johan Weisz

    Ruppert Murdoch déclare la guerre au New-York Times. Le magnat des médias vient de lancer le 26 avril dernier une édition new-yorkaise de son Wall Street Journal. L'objectif: Couler l'autre géant le New-York Times, en crise depuis 2009.

    1. Qui ?

    > “Ruppert Murdoch”:http://fr.wikipedia.org/wiki/Rupert_Murdoch, et son Wall Street Journal, le plus grand tirage de la presse américaine (2,1 millions d’exemplaires vendus par jour).
     
    > “Arthur Sulzberger”:http://en.wikipedia.org/wiki/Arthur_Ochs_Sulzberger, le propriétaire du New York Times, dont le tirage est passé sous la barre du million d’exemplaires vendus (950.000 exemplaires).

    2. Quoi ?

    The Greater New York, c’est le nom de l’édition new-yorkaise du Wall Street Journal. Elle comprend 12 pages supplémentaires d’informations locales, de culture et de sport.

    3. Quand ?

    Lundi 26 avril, la première édition de l’édition new yorkaise du Journal est parue.

    4. Combien ?

    Rupert Murdoch a investi 30 millions de dollars dans le projet. Selon Reuters, il devrait proposer des tarifs publicitaires sacrifiés aux annonceurs locaux.

    5. Le background

    La presse américaine est affaiblie. Après -10,62% sur la période avril-octobre 2009, la diffusion en semaine des journaux outre-atlantique a décliné de 8,74%. Dans un contexte de faillites dans la presse US, Rupert Murdoch a repris le Wall Street Journal à l’été 2007. Le Journal fonctionne bien, avec une hausse de 0,5% de la diffusion au dernier semestre.

    De son côté, le New York Times est affaibli par une diffusion en baisse (-8,5% sur les 6 derniers mois) et des recettes publicitaires grevées de 25% au dernier trimestre (contre +25% pour le Journal).
    Un contexte qui permettait déjà récemment à Murdoch de promettre au patron du New York Times Arthur Sulzberger une « guerre totale ». Pas moins que cela.

    Source: Johan Weisz | StreetPress

    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soit ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER