En ce moment

    angelo garand

    1 résultats

    11 / 12 / 2019

    Vie et mort tragique d’un membre de la communauté des gens du voyage

    « C’est ici que le GIGN a abattu mon fils. Il s’appellait Angelo »

    Angelo Garand n’était jamais rentré de permission, mais il ne se cachait pas vraiment, disent ses proches. Un jour de mars 2017, le GIGN déboule entre les caravanes pour le cueillir et l’abat. Sa famille réclame justice.