Le guide de voyage de StreetPress

Le guide de voyage de StreetPress

Est-ce que tu viens pour les vacances?

Voyage-voyage | Contre enquête | par | 14 Août 2013

Le guide de voyage de StreetPress

Ca te fait chier les vacances au club-med ? StreetPress t'a concocté un guide de voyage de l'extrême. Narco-destinations, dictatures, zoo humain ou séjour dans le passé. Au total 30 destinations au crash test, pour le meilleur comme le pire.

1Mes vacances dans une narco-destination

Partir en vacances c’est aussi expérimenter. Et certains spots touristiques ont bâti leur réputation sur une drogue, d’autres mêlent tourisme culturel et découvertes spirituelles. Jus de fruits aux « magic mushrooms » en Indonésie, « traitement » à l’iboga au Costa Rica ou job d’été dans une plantation de weed en Californie, 10 récits d’expériences narcotiques pendant les vacances.


Cultiver de la weed, un bon job étudiant?

Hallucination : La plus grosse alu est sans doute pour Alix, qui après avoir goutté au San Pedro, un cactus étoilé dont est extrait une mélasse verte contenant de la mescaline, communique avec sa grand-mère : « Son esprit m’a traversé par le nombril et a dissipé mon mal de bide. »

Bad trip : A Bali Estelle teste les champis. Au menu : crise de larmes et l’envie de se jeter dans une piscine. « Et quand tu as un bad trip, c’est vraiment très très long ! »


Pour afficher un lieu sur la carte, passez la souris sur l’icône et cliquez sur le nom du lieu pour afficher le descriptif complet.

> Partie 1 : Mes vacances dans une narco-destination ½
> Partie 2 : Mes vacances dans une narco-destination (2/2)

2Mes vacances dans l’axe du mal

Pendant que certains se la collaient à Ibiza ou fumaient de la weed en Autralie, eux préféraient faire un tour dans les pires dictatures de la planète. Rafting au Zimbabwe, voyage culturel en Iran ou jeux d’alcool en Corée du Nord, ils racontent leurs drôles de vacances.

Big brother : Jean-Baptiste en vacances avec sa copine en Iran (pendant le ramadan, histoire de corser le truc) a fait « des rencontres qui ne semblent pas tout à fait fortuites. Des mecs qui t’accostent dans la rue, qui parlent trop bien anglais. Qui te demandent où tu dors, où tu étais, ce que tu comptes faire… »

Rencontre : Taeko, en Corée du Nord, se lie d’amitié avec ses guides. « On a même fait des jeux d’alcool ensemble ! Mais même ivre mort, ils restent très « professionnels ». On a vraiment bien discuté et, à vrai dire, ils me manquent. Je serai ravie de les revoir un jour. Avec une fille du même âge que moi, on a parlé copains, beauté, de la vie quotidienne… »


Pas sûr que le ramadan c’était le meilleur moment pour visiter l’Iran…


Pour afficher un lieu sur la carte, passez la souris sur l’icône et cliquez sur le nom du lieu pour afficher le descriptif complet.

> Mes vacances dans l’axe du mal

3Mes vacances dans un zoo humain

Face à des touristes en mal d’exotisme, certains ont fait de leur patrimoine ou de celui d’une minorité exploitée un business florissant. «Femmes-girafe», Lisu, zoulous, 10 récits de ballades dans des zoos où les hommes ont remplacé les singes.


En Afrique du Sud, William a appris à dire bonjour en Zoulou.

Ghetto : Pour une dizaine de dollars, Camille visite le parc des « femmes-giraffes » en Thaïlande. « Dès le début, j’ai senti que quelque chose n’allait pas. Les femmes semblaient parquées, elles faisaient la gueule et les touristes ne respectaient rien. Ils les matraquaient de photos sans leur demander l’autorisation, raconte la jeune femme. Ça m’a donné envie de me renseigner sur ces femmes et j’ai compris qu’elles risquent d’être renvoyées en Birmanie si elles sortent de ces camps. »

Fake : Marion et son copain se font un trip de 6 mois en Australie. Ils sont passés par un écomusée version Aborigène. Pour environ 30 dollars par personne, quatre Aborigènes guident les touristes à travers un village traditionnel reconstitué. Au programme, lancer de boomerangs, dégustation de fruits, danses et anecdotes. « Ce n’est pas de l’arnaque dans le sens où tu y es préparé, tu sais parfaitement que tu vas dans une attraction touristique. C’est un bon moyen de découvrir la culture aborigène »


Pour afficher un lieu sur la carte, passez la souris sur l’icône et cliquez sur le nom du lieu pour afficher le descriptif complet.

> Mes vacances dans un zoo humain ½
> Mes vacances dans un zoo humain (2/2)

4Mes vacances dans le passé

Adeptes de reconstitutions ou amateurs de soirées Rockabilly, les vacances d’été, c’est aussi l’occasion de s’adonner à un hobby historique. Parait même que certains kiffent se faire exploiter à mettre du charbon dans une locomotive ou construire un château avec des outils moyenâgeux. 10 destinations de vacances à rejoindre en DeLorean.

Front populaire : A Rillé en Touraine, l’Association d’Exploitation du Chemin de fer de Marcilly propose un stage de 5 jours à bord d’un train à vapeur. Et ça ne rigole pas : en plein cagnard les préposés doivent remplir de charbon la locomotive quand ce ne sont pas les pistons qu’ils doivent huiler.

That 70’s show : Ca vous tente un week-end camping à Folleville (Oise) avec Hugues et sa bande, collectionneurs de Solex. Au programme, 60 km en vélomoteurs et c’est carrément écolo : « Avec un Solex, on peut faire un Lille-Perpignan avec seulement 10 litres d’essence. »


Le tunning, ça avait plus de gueule en 1970…


Pour afficher un lieu sur la carte, passez la souris sur l’icône et cliquez sur le nom du lieu pour afficher le descriptif complet.

> Mes vacances dans le passé