En ce moment

    23/12/2020

    Édito de fin d’année

    2020 c’était rincé, alors on a cherché des bonnes nouvelles

    Par Mathieu Molard

    Comme 2020 était une année rincée, on ne va pas en parler. Le covid a pourri la vie de tout le monde, on est au courant. Merci. J’ai cherché un truc positif à aborder et j’ai pensé à notre chaîne Youtube. Parce que… Pourquoi pas !

    Depuis deux ans, StreetPress a mis en place une stratégie visant à s’étendre au-delà de son média. En clair, l’important c’est d’être lu, vu, entendu et qu’importe si le lecteur ne passe pas sur le site Streetpress.com. Notre chaîne est un maillon essentiel de ce développement. Elle cumule, en 2020, 17 millions de vues. Si on ne sait pas combien de personnes différentes l’ont regardé, on sait qu’au total ces internautes ont passé 1,4 million d’heures à regarder nos vidéos.

    Tout ça nous rapporte la mirifique somme de… 11.977,37 dollars, soit – au taux de conversion du jour – 9.864,68 euros. C’est-à-dire pas grand-chose. La rédaction vidéo de StreetPress se compose de Mathieu Bidan et Cléo Bertet, journalistes à temps plein et en CDI, rejoints depuis la rentrée par Maria Aït Ouariane en alternance. Les revenus publicitaires générés par Youtube payent approximativement six semaines de leurs salaires.

    Aujourd’hui, Streetpress est pourtant une entreprise à l’équilibre. Bon sauf peut-être en 2020, c’est quand même la crise. Mais globalement ça va plutôt bien et le média se développe. Si nos salaires tombent à la fin du mois, c’est en grande partie grâce au Studio StreetPress, notre « branche » corpo. Jo Weisz, Thibault Lauras avec parfois l’aide de caméramans indépendants, produisent des vidéos pour des ONG et des entreprises. Mais aussi des magazines et même (pour l’anecdote) le logo de la France Insoumise. C’est aujourd’hui leur travail qui assure plus de 60% de nos revenus et donc notre survie. Merci.

    Depuis bientôt deux ans, les lecteurs contribuent au financement de StreetPress. On a, au total, reçu 145.000 euros. Merci. On va continuer de vous taper au portefeuille, en espérant que vous serez de plus en plus nombreux à nous soutenir. Pour l’instant, votre soutien représente, pour aller vite, un peu moins de 20% de notre budget (on compare un peu des choux et des carottes, dixit le patron. Mais ça donne un ordre de grandeur).

    C’est un développement vertueux, car il assure l’indépendance de StreetPress et permet le développement du média. Ces dons nous permettent de payer l’investigation d’abord, car ce n’est pas Mc Donald’s qui va sponsoriser les enquêtes sur le sexisme dans ses fast-foods. Mais ils financent aussi nos documentaires. Ça cartonne : 1,4 million de vues pour le film Bâtiment 7. Record de l’année et c’est un docu !

    On sait faire des films intéressants qui fonctionnent, mais on a besoin d’argent pour les financer. Partant de ce constat, StreetPress a monté son studio de production de documentaires. Matthieu Bidan est déjà en tournage. En 2021 StreetPress débarque dans ta télé ! On ne va pas pour autant délaisser StreetPress, avec notamment Gladys qui rejoint la rédaction vidéo.

    Joyeux Noël et Bonne Année. Rentrée prévue le 4 janvier 2021.

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER