En ce moment

    groupe WhatsApp

    1 résultats

    27/10/2020

    « À chaque fois qu’on prenait un pot, il fallait qu’il y en ait un qui imite mon accent africain et tout le monde rigolait. »

    Insultes sexistes et racisme ordinaire, plongée dans le groupe WhatsApp d’une brigade de police

    C’est un groupe WhatsApp qui réunit des collègues : 33 policiers de la Bdep du 8e arrondissement. Plusieurs mois d’échanges décortiqués par StreetPress : ça cause apéro, boulot… Et cela illustre le sexisme et le racisme banalisés dans la police.