En ce moment

    société de surveillance

    5 résultats

    07/04/2021

    « Ça donne l’impression que la reconnaissance faciale devient la procédure standard pour un contrôle d’identité »

    Dans tous les commissariats de France, on utilise la reconnaissance faciale

    Près de 400.000 fois par an, la police utilise la reconnaissance faciale via un fichier qui recense 19 millions de personnes. Le système est à la frontière de la légalité et provoque son lot d’inquiétudes. StreetPress fait le point.

    20/04/2020

    Entretien avec Félix Tréguer, chercheur au CNRS et membre de la Quadrature du Net

    « Beaucoup d’épidémies ont été utilisées pour renforcer les formes de contrôles »

    Utilisation massive de drones, caméras de surveillance pour détecter les gens fiévreux, traçage des populations… On a discuté avec le chercheur Félix Tréguer des systèmes de contrôle sécuritaires qui débarquent en France.

    21/01/2020

    À la trace, le livre-enquête qui révèle « les nouveaux territoires de la surveillance »

    Reconnaissance faciale, fichage généralisé et géolocalisation à notre insu débarquent en France

    Reconnaissance faciale dans le tram de Nice, géolocalisation dans les rues de Lannion et commerce des données par La Poste. Dans son livre-enquête, le journaliste Olivier Tesquet raconte comment la France bascule dans le capitalisme de surveillance.

    28/11/2013

    Invités : l'ex-agent de la DGSE Pierre Martinet et le privé Jean-Emmanuel Derny

    « L'espionnage à la française », l'émission spéciale

    Tous les derniers lundi du mois de 19h à 20h, suivez en direct l'émission de StreetPress. Cette semaine, les pros du renseignement Pierre Martinet et Jean-Emmanuel Derry ont mis nos téléphones sur écoute pour parler de l'espionnage made in France.

    27/05/2013

    Jérôme Thorel, en mode Minority Report, était l'invité de StreetPress sur Radio Campus Paris

    « Être la cible d'une écoute, ça peut très vite arriver »

    Militant contre les dérives de « la société de surveillance », le journaliste Jérôme Thorel explique pourquoi il ne partage jamais rien sous son vrai nom sur les réseaux sociaux. Son livre « Attentifs Ensemble ! » est sorti en février dernier.