En ce moment

    28/02/2023

    Ils continuent de vendre des places pour un spectacle au cirque d’hiver qui n’aura pas lieu

    L’arnaque de Dieudonné et Lalanne, épisode 2

    Par Mathieu Molard , Christophe-Cécil Garnier

    StreetPress a révélé que le cirque d’hiver démentait la tenue d’un spectacle annoncé par Dieudonné et Francis Lalanne. Une arnaque ? Énervés, Lalanne et ses proches ont publié des documents pour prouver leur bonne foi… qui confirment nos infos !

    Dieudonné et Francis Lalanne font les clowns, mais pas au cirque d’hiver. La vanne est facile. Le 6 février, le barde conspirationniste annonçait sur le plateau de Cyril Hanouna ses adieux prochains à la scène. Il affirmait que le 7 avril prochain, il partagerait l’affiche d’un spectacle intitulé « La cage aux fous » avec son « ami » Dieudonné, pour une ultime date au cirque d’hiver de Paris. Les tickets sont même en vente (50 euros). Sauf que le cirque d’hiver, joint par StreetPress, affirme ne pas avoir signé le moindre contrat avec les deux guignols.

    À LIRE AUSSI : Dieudonné et Lalanne au Cirque d’hiver, ça sent l’arnaque

    Notre article ne plaît pas vraiment à Francis Lalanne qui entre un tweet dénonçant les réseaux pédophiles en Ukraine et un autre sur le complot Pfizer nous qualifie de « militants radicalisés à la solde d’officines mafieuses ».

    Des éléments qui confirment notre article

    Rien que ça ! Il promet qu’il y a bien un deal et qu’il va en apporter la preuve. Ainsi, en réponse à un internaute, il vitupère :

    « C’est la propagande de l’extrême gauche qui essaye de faire interdire le spectacle et en menaçant le cirque d’hiver. Mais le spectacle aura bien lieu ! Le contrat est là et StreetPress n’a aucune information ! Ils sont juste missionnés pour essayer de plomber le spectacle ! »

    Sur les réseaux, il publie ensuite un projet de contrat non-paraphé (qui a pour titre de document PDF « Devis »), et une capture d’écran qui semble montrer qu’un acompte a été viré. Contacté pour réagir à l’authenticité de ces documents, le cirque d’hiver a répondu qu’il ne ferait « pas de commentaires supplémentaires ».

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/capture_decran_2023-02-20_a_10.28.54.png

    Dans une vidéo sur Facebook publiée le 19 février, le proche de Lalanne Oliv Oliv – meneurs des mouvements anti-pass sanitaire à Nice – montre des documents censés prouver l'existence du spectacle au cirque d'hiver. Sur un document qu'il présente comme un contrat, on peut voir que le titre du PDF est « Devis ». / Crédits : Facebook de Oliv Oliv

    Autant d’éléments qui démontrent, comme nous l’écrivions, qu’il y a bien eu des échanges. Rien cependant ne prouve l’existence d’un contrat signé. Lalanne lui-même a d’ailleurs publié un courrier du cirque d’hiver, daté du 8 février (soit neuf jours avant la publication de notre article), qui leur annonce que le spectacle ne pourra pas se faire car la salle n’est finalement « pas disponible ». Un timing qui n’a pas empêché le chanteur de rejeter la faute sur « la mafia et leurs officines médiatiques ».

    Bref, des éléments qui auraient pu figurer dans notre article s’il avait daigné répondre à l’un de nos neuf appels, de nos trois SMS ou de notre message sur Twitter mais qui toutefois ne contredisent en rien le contenu de notre article publié mi-février (et mis à jour ce matin). Par ailleurs, les deux compères n’ont toujours pas arrêté de vendre des places pour le spectacle au cirque d’hiver sur le site de Dieudonné… Vous avez dit arnaque ?

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/capture_decran_2023-02-27_a_15.26.21.png

    Le 27 février, dix jours après notre premier article où le cirque d'hiver démentait tout spectacle de Dieudonné et Francis Lalanne, le site Dieudosphère continuait de vendre des places pour ce show qui n'aura pas lieu dans la salle parisienne. / Crédits : Site de Dieudonné

    Faf, la Newsletter

    Chaque semaine le pire de l'extrême droite vu par StreetPress. Au programme, des enquêtes, des reportages et des infos inédites réunis dans une newsletter. Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER