En ce moment

    30/04/2024

    Des militants sont partis en raison de ce climat raciste

    « J’aime juste ceux qui tuent du bougnoule » : Dans la Marne, le RN ne sanctionne pas un militant néonazi

    Par Christophe-Cécil Garnier

    Militant frontiste marnais, Jayson P. tweete des propos haineux et des incitations à la violence sur son compte Twitter… Sous sa véritable identité. Mais le vingtenaire n’a eu aucune remontrance au sein du parti.

    Sous des lumières bleutées, la trentaine de militants qui se massent devant un appareil ont l’air de passer une bonne soirée. Ce 27 janvier 2024, ils fêtent le lancement des Jeunes avec Bardella. La photo a tout de l’album de famille. Il y a les assistants parlementaires français ou européens RN Quentin Limongi, Vianney Vonderscher ou David Delorme-Monsarrat. Et le président du Rassemblement national de la jeunesse (RNJ) Pierre-Romain Thionnet ainsi que celui du syndicat d’extrême droite La Cocarde, Edouard Bina. Et tout à gauche, un militant moins connu du sérail : Jayson P.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/4_8.png

    Sur cette photo prise le 27 janvier 2024, Jayson P. (tout à gauche) fête le lancement des Jeunes avec Bardella aux côtés d'Edouard Bina de la Cocarde ou Pierre-Romain Thionnet, boss du RNJ. / Crédits : DR

    Le grand brun vingtenaire qui a encore sa cravate malgré l’heure tardive semble fan du président du RN. Le 20 avril, il était sur les marchés rémois pour tracter en faveur de sa liste en vue des élections européennes. Surtout, comme Jordan Bardella, il dispose d’un compte Twitter-X où il déverse son fiel et sa pensée haineuse (1). Mais à l’inverse de son mentor, dont le compte anonyme a été épinglé par Complément d’enquête, Jayson P. balance tout avec sa véritable identité. Dans un de ses écrits datés du 16 mars, il répond que l’arabe, le noir ou le musulman sont « à abattre » en France, associé d’un petit smiley. Dans un tweet du 26 janvier, il est même plus direct :

    « J’aime juste ceux qui tuent du bougnoule. »

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/2_10.png

    Le 20 avril, Jayson P. (au centre) était sur les marchés rémois pour tracter en faveur de Jordan Bardella en vue des élections européennes. / Crédits : Instagram du RNJ51

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/collage_2_faf_marne.png

    Le 16 mars Jayson P. répond sur Twitter-X que l’arabe, le noir ou le musulman sont « à abattre » en France. Dans un tweet du 26 janvier, il est même plus direct en écrivant : « J’aime juste ceux qui tuent du bougnoule. »  / Crédits : DR

    En plus de ses propos haineux contre les minorités, les Palestiniens ou la gauche, l’adhérent du RNJ de la Marne affirme également qu’une carte d’identité française « ne fait pas de vous un Français ». Dans un autre tweet du 10 avril, il indique carrément qu’« un Français, c’est un blanc ». Une posture suprémaciste qui ne dérange pas le moins du monde au sein du RN de la Marne.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/collage_1_faf_marne.png

    L’adhérent du RNJ de la Marne affirme sur Twitter-X qu’une carte d’identité française « ne fait pas de vous un Français ». / Crédits : DR

    Aucune réaction locale des cadres

    Transfuge de chez Reconquête et Zemmour, Jayson P. a intégré le RNJ de la Marne aux alentours de mars 2023. « Son comportement a toujours été problématique de part ses propos tendance raciste sur le groupe RNJ Marne, sur son compte Twitter ainsi que ses stories Instagram », lance un militant local. Un autre confirme amer que le jeune membre du parti à la flamme a « des idées proche de l’apologie du nazisme » et évoque des « propos négationnistes » :

    « Il a l’habitude de vouloir réduire la gravité des actes du régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. »

    Selon les informations de StreetPress, les différents propos de Jayson P. ont été remontés auprès des têtes de la fédération, comme le délégué départemental actuel Thierry Besson. Des signalements qui auraient fait plouf dans la Marne, comme le montrent les récents tweets de Jayson P. Dans la conversation WhatsApp des « Jeunes RN Marne », le militant continue même ses références au NSDAP, le parti nazi, et au « bruit des bottes ». « Le responsable Mickael Aubepart n’a eu aucune réaction vis à vis de ces messages », commente une proche du RN local.

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/3_10.png

    Au RN de la Marne, les propos racistes ou haineux de Jayson P. (à gauche) ne posent aucun problème aux responsables. / Crédits : Instagram du RNJ51

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/collage_3_rn_marne.png

    Dans la conversation WhatsApp des « Jeunes RN Marne », le militant continue même ses références au NSDAP, le parti nazi, et au « bruit des bottes ». / Crédits : DR

    « Le RN au fond de lui reste le FN »

    « La plupart des responsables dans la fédération de la Marne pense comme Jayson », indique un connaisseur de la section départementale. Un exemple parmi d’autres : le 13 octobre 2023, alors qu’un islamiste d’origine tchétchène assassine le professeur Dominique Bernard à Arras, un des groupes WhatsApp du RN marnais consulté par StreetPress est en ébullition. Si quelques-uns appellent à ne pas mettre les réfugiés tchétchènes dans le même sac, d’autres ne s’en privent pas comme le patron de la fédération marnaise Thierry Besson. « Bon ou mauvais, ils n’ont rien à faire chez nous », écrit-il. « C’est encore une “chance pour la France” qui est stigmatisée, c’est ballot… », pianote un autre. Alors que les populations tchétchènes réfugiées en France ont souvent fui les massacres russes de la seconde guerre de Tchétchénie, un homme assène :

    « Les Tchétchènes doivent retourner dans leur pays et laisser le soin à Poutine de s’en occuper. Ils verront ce que c’est la démocratie soviétique. »

    L’ambiance au sein de la succursale marnaise du RN aurait poussé certains militants et cadres à quitter le parti depuis l’automne et jusqu’à récemment. Un d’eux lâche :

    « Le RN au fond de lui reste le FN de Jean-Marie [Le Pen], la vitrine n’est pas le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. »

    https://backend.streetpress.com/sites/default/files/1_11.png

    Jayson P. (au centre-gauche) a été invité avec la fédération RNJ marnaise au Parlement européen en novembre 2023 à l'invitation de l'eurodéputée Catherine Griset. / Crédits : Instagram du RNJ51

    Contactés, le Rassemblement national de la Marne et Jayson P. n’ont pas répondu aux questions de StreetPress.

    (1) Edit le 30 avril à 12h55 : Jayson P. a supprimé son compte Twitter-X.

    Faf, la Newsletter

    Chaque semaine le pire de l'extrême droite vu par StreetPress. Au programme, des enquêtes, des reportages et des infos inédites réunis dans une newsletter. Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER