En ce moment

    prisonnier politique

    6 résultats

    22/09/2020

    L’itinéraire français d’un tortionnaire Argentin [épisode 1/2]

    Mario Sandoval, un ex des escadrons de la mort à la Sorbonne

    Sandoval a fait carrière pendant 34 ans dans les institutions françaises avant que son passé ne le rattrape. StreetPress retrace l’itinéraire de cet ex-policier, membre des escadrons de la mort argentins pendant la dictature militaire. [Épisode 1/2]

    22/09/2020

    L’itinéraire français d’un tortionnaire Argentin [épisode 2/2]

    Mario Sandoval, l’ami français des milices latino-américaines

    Des paramilitaires en Colombie aux nostalgiques de Pinochet, Mario Sandoval met ses réseaux au service de l'extrême droite sud-américaine. Mais travaille-t-il pour la diplomatie française, comme il le prétend ? [Épisode 2/2]

    22/09/2020

    « Des réseaux datant de l'époque de la dictature continuent de fonctionner »

    L’Espagne, refuge pour les criminels contre l’humanité des dictatures latino-américaines

    Paisible retraité, ou chef de service à l’hôpital... Le site d’info El Salto a retrouvé la trace de quatre Argentins et un Uruguayen accusés de crimes contre l’humanité. L’Espagne refuse de les extrader. Enquête.

    22/09/2020

    Ils sont originaires du Guatemala, de l'Uruguay et de l'Argentine.

    Dictatures latino-américaines : 60 accusés toujours en cavale

    Trois décennies après la chute de la dernière dictature latino-américaine, 60 personnes accusées de crimes contre l’humanité commis en Argentine, en Uruguay et au Guatemala sont toujours en cavale. Certaines séjournent en Europe.

    18/07/2019

    Le militant, figure de l'antifascisme, a été placé à l’isolement puis transféré pour des motifs farfelus

    Antonin Bernanos, prisonnier politique

    En détention préventive pour une bagarre avec des militants d’extrême droite, Antonin Bernanos a droit à un traitement de faveur : isolement, transferts sans motifs réels… Et pas de bol, il est aussi tombé sur un juge qui déteste les antifas.

    09/10/2015

    Chaque mois, StreetPress recueille le témoignage d’un ex-détenu

    Baris, 25 ans, un an dans les prisons turques pour un tag

    Pendant un an, Baris a été emprisonné pour un tag à la gloire du PKK, dont il ne serait même pas l’auteur. A StreetPress, il raconte la bouffe froide, la guerre psychologique avec les matons et l’organisation entre détenus pour résister.

    Par Baris