En ce moment

    thèse

    6 résultats

    26 / 01 / 2016

    « Ce festival est comparable à un pèlerinage religieux »

    Corentin Charbonnier : un sociologue au Hellfest

    Pendant 7 piges, Corentin a enquêté sur le Hellfest. A StreetPress, il explique pourquoi le plus grand festival de métal de France est comparable… au pèlerinage de Lourdes.

    24 / 05 / 2013

    La thésarde de la semaine : Fanny, 32 ans, obligée de retourner vivre chez maman

    « Nous sommes seuls face à l'institution, face au système »

    Fanny est thésarde et artiste. Mais même si c'est l'objet de ses recherches, ce n'est pas par passion des jardins qu'elle est retournée vivre à la campagne chez sa maman. C'est bien faute de thune.

    16 / 05 / 2013

    Le thésard de la semaine : James, 25 ans, passionné de « vulgarisation scientifique »

    « Je suis censé toucher des APL, mais j'ai renoncé après avoir envoyé 2 fois tous les papiers »

    James est Anglais et étudie le vieillissement chez les souris. Heureusement le british est plutôt pédago, alors on a presque compris sa thèse. Il ambitionne de devenir journaliste spécialisé dans la vulgarisation scientifique.

    10 / 05 / 2013

    Le thésard de la semaine : Jean-Sébastien, 26 ans, bosse « six jours et demi sur sept »

    « En quittant le Canada pour la France, j'ai perdu 30% de pouvoir d'achat »

    Chaque semaine sur StreetPress, un thésard tente d'expliquer l'objet de sa recherche. Jean-Sébastien, « boulimique d'information », étudie les « médiablogs ». L'occasion aussi de parler taux de change et soccer.

    03 / 05 / 2013

    La thésarde de la semaine : Emilie, 30 ans et bac+12

    « Pour l'instant la pile de feuilles fait 8 cm, va falloir que j'élague un peu »

    Chaque semaine sur StreetPress, un thésard tente d'expliquer l'objet de sa recherche. Facile avec Emilie qui étudie la politique des déchets à Garoua et Maroua, Cameroun. L'occasion aussi de parler solitude et problèmes d'argent.

    04 / 09 / 2012

    « Il suffit que tu galères à brancher ton micro pour que tout le monde rigole »

    Précarité et impréparation : l'entrée dans l'arène des jeunes profs de facs

    Sur StreetPress, des jeunes chargés de cours racontent leur premier amphi. Avec, souvent, comme pour Coline, la sensation de ne pas avoir été préparé : «Tout ce qu'on m'a fourni, ce sont des photocops poussiéreuses de Bescherelle.»