ETKO, ce sera le buzz musique de cet hiver

ETKO, ce sera le buzz musique de cet hiver

Looser, chômeur, chanteur

buzz | Portraits | par | 10 Décembre 2009

ETKO, ce sera le buzz musique de cet hiver

Découvert sur Dailymotion, ETKO enchaîne les freestyles rock et beat box dans son home studio picard. Inégal dans ses réalisations, mais toujours délire et à l'arrache, ETKO pourrait bien « s'envoler comme une fusée » dans les charts du web.

Wisteria Laine, un serial-killer et ETKO

Creil, dernière station du RER D. 5 minutes en Golf TDI (série 2004) sur la départementale et prolonger à l’ouest. Bienvenue à Verneuil-en-Halatte, au cœur d’un Wisteria Laine, version cambrousse picarde. Ici c’est le 60, l’Oise, le département de Marcel Barbeault, aka « le tueur de l’ombre », serial killer français des années 1970. Dans l’Oise pas grand chose à faire. Alors pour combler l’ennui, Marcel étranglait les jeunes femmes de l’autre côté de la D120. Comme d’autres jouent au foot ou enchaînent les bédos. Au chômage depuis 2 ans, Arnaud, aka ETKO, s’est lui lancé dans la chanson[Youtube | Myspace]. Le grand garçon de 27 ans nous fait monter dans le grenier du pavillon de ses parents où il répète. L’équipement est sommaire: un PC en ruine, une imitation de guitare Fender, et des spots super-puissants pour un effet Madison Square Garden garanti.

« E.T.K.O, le blairo du net qui s’affiche »

C’est sur Dailymotion qu’on a repéré Arnaud, au printemps dernier. Depuis sur la toile il a conquis quelques fans… et pas mal de détracteurs. Un groupe Facebook rassemble 200 membres pour dénoncer « E.T.K.O, le blairo du net qui s’affiche ». Pourtant, depuis l’automne, on peut voir ledit « blaireau » sur scène les dimanches soir au Pop’In, un bar branché du 11e arrondissement de la capitale… Le looser de Verneuil en Halatte a en fait un vrai potentiel. Et le rappeur de Marly Gaumont, dans l’Aisne voisine n’a qu’à bien se tenir. Le derby picard entre Kamini, buzz de l’hiver 2006 et ETKO pourrait bien tourner à l’avantage du second.

A 10.000 kilomètres d’un single de Mickaël Vendetta ultra-marketé ou d’un Kamini récupéré par Sony BMG, notre « artiste décomplexé », n’en a rien à faire de ce que l’on pense de lui. Il délire tout seul dans ses chansons, se compare à « une fusée qui s’envole à des années lumières », nous ordonne de « laisser passer les hommes à moustaches » ou encore rêve « d’aller à Los Angeles pour faire l’amour à des filles qui se mettent la tête ». Et ça marche. Sa dégaine à la Mika, conjuguée à l’absurdité de textes poético-vandammesques, touche le cœur d’un public qui ne demande que ça, en ces temps de conformisme musical.

Le chaînon manquant entre Method Man et Eddy Mitchell

Mais quand on lui demande de définir son style, ETKO botte en touche : « super délire » et « facultatif ». Difficile de percer le mystère … « Facultatif parce qu’on me retrouve là où je ne suis pas ». La musique, il l’a en fait apprise par lui même, dans la cour de récré du collège, lors de joutes de beatbox improvisées. De là lui vient son amour du « spoken-word » et du ragga, pour celui qui place Busta Flex parmi ses références ultimes. Pourtant quand on lui demande avec qui il rêverait de faire un duo, ETKO n’hésite pas une seconde: « Freddy Mercury ! ». ETKO est insaisissable. S’il avoue s’inspirer de Method Man, il aimerait aussi avoir une voix de crooner à la Eddy Mitchell.

Accompagné de son manager Lolo, avec qui il a fondé le « label » Cave Production, ETKO a produit 6.000 minutes de chansons entre 2005 et aujourd’hui. Soit plus de 4 jours de musique non-stop. « C’est vrai que si j’avais pas fait ça, je serais bien dans la merde parce que je me dirais “ mais qu’est ce que j’ai fait pendant tout ce temps ? ». La rock star de Verneuil-en-Halatte a bien profité des 2 années de chômage d’Arnaud.

Beautiful looser

Alors looser ou génie ? L’avenir musical de ETKO vous l’imaginez peut-être dans une boîte à travelos de la banlieue de Blois ou à la fête foraine de Vesoul. Une carrière aux confins de l’absurde qui semblerait d’ailleurs lui convenir, lui pour qui « la chanson a toujours été du second degré ». Mais même si vous ne pariez pas un kopeck sur lui, ETKO continuera à aménager son home-studio, ses décors, ses éclairages et sa sono semi-pro. Et surtout à produire du bon son. Celui qui a été recalé dès le premier casting picard de la Nouvelle Star en 2008 préfère animer l’underground creillois plutôt que de céder aux détracteurs. Ou pire, arrêter sa passion : la musique « Laisse tomber, t’es pas rouge, t’es pas enfermé, comme des allumettes qui vont péter ». Verneuil-en-Halatte a son génie incompris : ETKO, beautiful looser, poète et compositeur.


L'actu
En poursuivant votre navigation, vous participez à un test en cours sur StreetPress, visant à préserver l'indépendance de notre rédaction et à financer le média. En savoir plus.