En ce moment

    30 / 11 / 2011

    Après le Blackberry de DSK, l'iPhone 4S de NDA?

    Nicolas Dupont-Aignan soupçonne aussi d'être sur écoute

    Par Robin D'Angelo

    Sur StreetPress Nicolas Dupont-Aignan est «sérieux» quand il pense que «quelqu'un doit l'écouter». Les autres députés estiment ne pas être assez importants pour être espionnés ... N'est pas DSK et son Blackberry qui veut.

    1Les faits:

    Lundi 28 novembre est paru dans la très serious New York Review of Books un article affirmant que Dominique Strauss-Kahn soupçonnait que son Blackberry ait été piraté. Signé Edward Jay Epstein l’enquête explique entre autre que le portable de DSK aurait été « mystérieusement désactivé » et qu’un e-mail perso – envoyé à Anne Sinclair via le Blackberry – aurait été lu à voix haute dans des bureaux de l’UMP à Paris. DSK aurait quant à lui appelé son conseiller Stéphane Fouks lui demandant de faire l’expertise de son téléphone une fois rentré à Paris. Téléphone qui a depuis … disparu.

    2Le contexte :

    Après les écoutes des journalistes du Monde , c’est le Blackberry de DSK… En fait depuis l’affaire des écoutes de l’Élysée au début des années 1980, les rumeurs d’espionnage téléphonique rythment la vie politique française. De quoi rendre un peu parano nos députés, habitués à manier des données parfois confidentielles ?

    3La question de StreetPress :

    Pensez-vous avoir déjà été sur écoute ?

    4La réponse des députés :

    Sur écoute et fiers de l’être !

    Jacques Myard – UMP – Yvelines: « J’ai même récupéré ma fiche de la Stasi, si vous voulez savoir … à Berlin. Et j’étais classé, je vais vous le dire, dans les gens dangereux, hostiles et subversifs. Là j’ai bombé le torse ! »

    Nicolas-Dupont Aignan -DLR – Essonne: « Je ne sais pas pourquoi mais mon téléphone coupe sans arrêt toujours avant les campagnes électorales donc je me dis que quelqu’un doit m’écouter. J’ai rien à cacher, donc je me dis ‘‘bah ils seront au courant de tout …’‘ Je m’en fous … Oui je suis sérieux ! Très sérieux ! Bah je ne comprends pas pourquoi mon téléphone coupe toujours avant la présidentielle. Mais je ne sais pas qui cela peut être… Si vous avez une idée téléphonez-moi ! Voilà pourquoi on parle de moins en moins au téléphone, on se voit. Non les pigeons voyageurs c’est un peu difficile, je ne suis pas doué ».

    Pierre Méhaignerie – UMP – Ille-et-Vilaine: « Comme ministre de la Justice peut-être »

    Des écoutes ? Oui et alors ?

    Simon Renucci – CSD (gauche) – Corse-du-Sud: « Je ne sais pas si j’étais sur écoute mais c’est quelque chose qui peut arriver. Ça ne me choque pas moi. Il ne faut pas être hypocrite »

    Jean-Pierre Schosteck – UMP – Hauts-de-Seine: « Tout ce sait de toute façon ! »

    Marc Bernier – UMP – Mayenne: « Bah c’est possible mais bon, moi ça ne me dérange pas. De toute façon il n’y a pas de secrets à avoir.

    Les plus « modestes »

    François Rochebloine – NC – Loire: « Il faut rester très modeste. On a aucune partie de pouvoir … Aucune toute petite partie ! »

    George Pau-Langevin – PS – Paris: « Je ne vois pas l’intérêt de m’écouter… Moi ?! »

    Jean-François Mancel – UMP – Oise: « Je ne suis pas assez important pour être écouté ! »

    Des écoutes ? Et pourquoi pas des rétro-commissions pendant qu’on y est !

    Jean-Michel Fourgous – UMP -Yvelines: « Vous croyez à ces histoires là ? Sarkozy, cette mise à distance qu’il a automatiquement avec ces services-là, on l’a vu quand il était ministre de l’Intérieur … Ça doit venir d’ailleurs culturellement à mon avis de ses ancêtres aussi. De ce qu’il a vécu dans d’autres pays. Ça marque ! Donc on ne joue pas avec ça! »

    Alain Gest – UMP – Somme: « Ça c’est la téléphonie qui fonctionne mal »

    Chez StreetPress, aucun milliardaire n'est aux commandes et ne nous dit quoi écrire. Nous sommes un média financé par des lecteurs, comme vous. Devenez supporter de StreetPress, maintenant.

    Je soutiens StreetPress