En ce moment

    26/04/2017

    Riders on the storm

    5 courses à vélo pour se faire des potos

    Par Robin D'Angelo

    Chaque mois, des dizaines de crews organisent des sorties entre cyclistes dans les rues de Paris. L’occasion d’affûter ses mollets et aussi de rencontrer des gens. On a sélectionné 5 rides garanties sans Vélib’.

    (img) illustr_rondes_sport_1_0.png

    1 (upper) La plus open

    C’est la plus grosse ride de la capitale. Tous les mercredis soir, le crew du Paris Chill Racing roule une vingtaine de kilomètres au départ de la place de la République. En cinq ans, la course est devenue une institution et attire jusqu’à 50 cyclistes, tous niveaux confondus. Les plus flemmards peuvent directement les retrouver pour la 3e mi-temps au Penty, le bistro du 12e qui fait office de QG.

    (img) illustr_rondes_sport_2.png

    2 (upper) La plus alcoolisée

    Vous hésitez entre l’apéro et le guidon ? La Pils Bike Beer a trouvé la martingale. Une fois par mois, ce crew propose une course en direction d’une brasserie champêtre. Au programme, 70 km de route à travers la forêt, avec à l’arrivée une dégustation de bières locales. Antoine, un des organisateurs, ne s’y trompe pas : « Ça fait du bien la campagne, mais l’objectif, c’est surtout la carotte à la fin ! »

    (img) illustr_rondes_sport3.png

    3 (upper) La plus féministe

    « Chérie, on voit ta culotte ! » Même à vélo, les filles sont confrontées au harcèlement de rue. Pour se réapproprier l’asphalte, le collectif féministe Les Zimbes organise une ride tous les mois à Paris. Ici, on pédale entre meufs, histoire de rappeler que le fixie n’est pas qu’une affaire de barbus. En attendant la participation de Jeannie Longo.

    (img) illustr_rondes_sport4.png

    4 La plus franchouillarde

    Panier en osier sur le guidon, bretelles ou foulard autour du cou : les Parisiens sortent leurs plus belles tenues années 1950 pendant la ride « béret baguette ». Une fois par an, à l’occasion du printemps, ces dandys du vélo organisent une course qui s’achève par un pique-nique géant dans le bois de Vincennes à base de fromages et de baguettes. French touch oblige.

    (img) illustr_rondes_sport5.png

    5 La plus californienne

    Guidons surélevés, selles rase-mottes et rayons chromés : les bikes de la Custom Brigade ressemblent plus à des Harley Davidson qu’à des b’twin de Decathlon. Le délire de ce crew : le « cruising west coast » ou l’art d’exhiber des véhicules customisés, à la sauce californienne. En attendant Los Angeles, ces riders paradent la nuit dans les rues de Paris. Point de départ, le parvis de Notre-Dame, un mercredi par mois.

    Soutenez StreetPress, tant qu’il est encore temps.

    La bataille contre l’extrême droite est rude. Nous la menons de tout notre coeur, de toute notre âme, avec toute notre énergie. Rien ne nous fera reculer, ni l’adversité, ni les menaces. Car nous ne savons que trop bien ce qu’il peut arriver si Jordan Bardella prend la tête d’un gouvernement.

    Nous faisons tout notre possible pour empêcher cette bascule. Nous devons aussi anticiper le pire. Si l’extrême droite arrive au pouvoir, le travail sera encore plus important et les obstacles plus nombreux. Financiers, notamment.

    👉 Demain nous ne pourrons compter que sur votre soutien pour financer notre rédaction de 16 journalistes et vidéastes. Il nous faut convaincre dès à présent 7700 donateurs mensuels. Vous êtes à ce jour déjà 954 donateurs à nous soutenir chaque mois.

    Je fais un don mensuel à StreetPress   
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

    Streeguides

    Le sport à Paris