En ce moment

    13/01/2010

    Réforme de la Poste : le prix du gramme va-t-il augmenter ?

    Les députés légalisent en dessous de 50 grammes

    Par StreetPress

    Mardi, les députés ont tranché sur la réforme de la Poste : le transport des plis en dessous de 50 grammes sera libéralisé dès 2011. StreetPress s'interroge sur la légalisation d'autre chose, et de l'impact sur le prix du gramme.

    Les faits :

    Le statut de la Poste a été définitivement entériné mardi par le vote des députés. Dès le 1er mars, elle deviendra une société anonyme à capitaux publics. En 2011, tout le marché de la distribution de courrier sera ouvert à la concurrence, même les plis en dessous de 50 grammes. D’autres acteurs que la Poste (comme DHL, la Deutsche Post ou n’importe quel dealer du coin) pourront distribuer vos courriers de vœux à tonton et tata.

    La question :

    L’ouverture à la concurrence du marché va-t-elle entraîner une hausse des tarifs postaux ? Le prix du gramme (de courrier transporté) va-t-il augmenter ?

    Les réponses de vos élus :

    Si Nicolas Dupont-Aignan évoque une sombre « péréquation » entre les zones d’ensoleillement, son collègue Lionnel Luca craint la concurrence de la « néerlandaise ». Et Hervé Mariton, élu de la Drôme, souligne l’importance de conserver un « nombre de points de contacts » significatifs : cages d’escaliers et squats ne doivent pas être désertés par nos magnifiques services publics.

    Source:“StreetPress”:http://www.streetpress.com | Marie Molinario et Jacques Torrance

    François Sauvadet (Nouveau Centre, député de Côte d’or): «En terme de transport, d’activité économique, ça permettra aussi d’apporter des concours financiers qui font défaut aujourd’hui»

    Nicolas Dupont-Aignan (DLR, député de l’Essonne): «Le prix du gramme va augmenter comme le service va diminuer puisqu’il n’y aura plus de péréquation»

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER