En ce moment

    24/02/2011

    Pour Julie Owono, « la révolte des étudiants a déjà commencé et la classe moyenne peut se soulever »

    Le Gabon aussi a 2 présidents. Surtout, une experte y prédit la prochaine révolution

    Par Johan Weisz

    Réfugié dans les locaux du Pnud à Libreville Mba Obame passe ses journées à jouer aux cartes: c'est un président bis LOL plus qu'un Ouattara à la gabonaise. Mais les étudiants se révoltent contre les coupes budgétaires imposées par Bongo.

    Alors comme ça le Gabon aussi a 2 présidents ?

    C’est cocasse. André Mba Obame est devenu opposant en 2009. A la base, c’est un un ancien du PDG, le parti au pouvoir et un ancien ministre de l’intérieur d’Omar Bongo. Il était aussi un des meilleurs amis d’Ali Bongo. Il considérait être l’héritier politique de Bongo et il pensait prendre les rênes du pays. Mais il n’a pas remporté l’élection et a entamé une grève de la faim en octobre 2009. Le 25 janvier, Mba Obame organise un meeting de l’Union Nationale à Libreville, avec ses partisans. Il se proclame président et prête serment. Il organise une marche du siège de son parti jusqu’aux locaux du Pnud. Il se réfugie dans le bâtiment avec son gouvernement.

    Qu’est-ce qui a poussé Mba Obame à se proclamer président… un an après son échec à la présidentielle ?

    Mba Obame s’est basé sur un documentaire Françafrique de Patrick Benquet, diffusé en décembre. On y voyait Michel de Bonnecorse , ancien directeur de la cellule Afrique de l’Elysée, qui explique dans la vidéo que les Français ont fait inverser les résultats, que c’est Mba Obame qui est arrivé premier et que Bongo fils n’est arrivé que troisième. Mba Obame qui s’était installé en France après sa grève de la faim en novembre 2009, revient mi-janvier au Congo.


    Qui es-tu Julie Owono ?

    A 24 ans, Julie Owono est juriste et consultante en relations internationales sur la région du Golfe de Guinée. Elle écrit aussi pour Global Voices. Julie nous précise qu’elle n’est pas gabonaise, « mais d’origine camerounaise… les Gabonais sont en quelque sorte mes voisins. »

    Est-ce que Mba Obame est crédible comme Ouattara en Côte d’Ivoire, en président bis

    Ah… pas vraiment. Le Gri Gri International a publié des photos de Mba Obame et son gouvernement en train de jouer aux cartes ou de souffler des bougies d’anniversaire.
    Surtout, Mba Obame n’a pas reçu de soutien international. Mais dans les premiers jours qui ont suivi sa proclamation, il y a eu des manifestations avec entre 2.000 et 5.000 personnes. Pour une population 50 fois inférieure à celle de la France, ça n’est pas rien. Mba Obame s’appuie sur le cas Ouattara. Il rêve un peu d’être le El Baradei gabonais…

    Parce qu’il y aurait un terreau fertile au Gabon pour une révolution ?

    C’est vrai que le taux de pénétration d’Internet est très bas, mais il y a les portables. Les SMS avaient déjà été coupés pendant 2 jours pendant les élections, c’est dire que le pouvoir craint la capacité de mobilisation via les textos.  
    J’ajoute que le Gabon est paradoxalement le pays ou le PIB par habitant est le plus élevé de la sous-région mais la pauvreté y reste très élevée. De la même manière qu’en Tunisie, c’est une minorité qui accapare la richesse nationale.

    A l’université Omar Bongo de Libreville, des serpents et des chiens errants

    Qui sont ces Trabelsi à la sauce gabonaise qui accaparent la richesse nationale ?

    C’est évidemment la famille Bongo: Omar Bongo tenait d’une main de fer les rênes du pouvoir. Son fils a perpétué la tradition. Un rapport du sénat américain
    de février 2010 fait état de l’accroissement de la fortune d’Omar et Ali Bongo.  Ali Bongo a aussi acheté un hôtel particulier de 100 millions d’euros, au numéro 7 de la rue de l’Université.
    Un câble diplomatique américain révélé par Wikileaks rapportaient que la famille Bongo avait financé pour 30 millions de dollars les campagnes de Chirac, puis de Sarkozy.

    Est-ce suffisant pour déclencher une révolution ?

    Il y a un décalage ferme entre les élites et le peuple. Une révolte des étudiants a déjà commencé , avec la suppression de bourses d’études : Bongo s’est rendu compte que les boursiers Gabonais qui vont à l’étranger sont souvent les meneurs des contestations. Il a réduit de 45 milliards de Francs CFA le budget des bourses d’études.
    Au Gabon, le taux d’alphabétisation très fort. La classe moyenne peut se soulever et la classe politique est très ankylosée.

    André Mba Obame, président bis du Gabon

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER