En ce moment

    19/02/2010

    Vidéo : l'opération du Mossad à Dubaï filmée par les caméras de surveillance

    Par StreetPress

    Les images des caméras de surveillance qui ont filmé l'opération des services secrets israéliens ont été rendues publiques par la police de l'Emirat. Pour elle il ne fait aucun doute que le Mossad est derrière la mort de ce cadre du Hamas.

    Le Palestinien Mahmoud Abou Al-Mabhouh a été assassiné le 20 janvier dans l’hôtel Al-Bustan Rotana à Dubaï par un commando de onze personnes identifiées sur les caméras de vidéosurveillance dont les hôtels et bâtiments publics de la ville sont truffés. Les images ont été rendues publiques par la police de Dubaï. Elle accuse le Mossad, le service israélien chargé du renseignement extérieur, d’avoir commandité le meurtre.

    Faux passeports

    Les membres du commando ont utilisé de faux passeports de pays européens (Royaume-Uni, Irlande, Allemagne et France), dont sept israéliens qui ont la double nationalité britannique. Interpol a publié leurs photos et lancé 11 mandats d’arrêts internationaux. 

    Le Hamas promet de se venger

    Mahmoud Abou Al-Mabhouh est considéré comme le principal responsable de l’approvisionnement en armes du Hamas. Israël le suspectait également d’être impliqué dans la mort de deux soldats israéliens en 1989. L’Etat juif rejette les accusations de la police de Dubaï contre son service secret. Un officiel israélien, cité vendredi par le site internet du quotidien Haaretz, a estimé que “compte tenu de l’absence de preuves, l’affaire devrait rapidement s’effacer”. Le Hamas a juré de venger la mort de son cadre militaire.

    Sources: The International Herald Tribune | AFP | France 2 | StreetPress

    On a choisi de faire différemment. Vous validez ?

    Contrairement à la plupart des médias, StreetPress a choisi d’ouvrir l’intégralité de ses enquêtes, reportages et vidéos en accès libre et gratuit. Pour sortir des flux d’infos en continu et de la caricature de nos vies, on pense qu’il est urgent de revenir au niveau du sol, du terrain, de la rue. Faire entendre les voix des oubliés.es du débat public, c’est prendre un engagement fort dans la bataille contre les préjugés qui fracturent la société. Nous avons choisi de remettre notre indépendance entre vos mains. Pour que cette information reste accessible au plus grande nombre, votre soutien tous les mois est essentiel. Si vous le pouvez, soutenez StreetPress, même 1€ ça fait la différence.

    En savoir plus sur Streetpress

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER