En ce moment

    17/10/2012

    Parce que la force de Guy Labertit (et de Roselyne Bachelot) est en toi

    Top 5 des personnalités politiques qui poussent la chansonnette

    Par Gurvan Kristanadjaja

    Ô toi lecteur de StreetPress qui chante (mal) à tue-tête sous la douche. Aujourd'hui, tu n'es plus seul, Guy Labertit (PS) t'accompagne. L'homme fait le buzz depuis quelques jours pour ses performances vocales. Quid des autres politiques

    5 Bernard Kouchner et son accent allemand

    Où ? En Allemagne, en 2007, en featuring avec le ministre des affaires étrangères allemand, Franck-Walter Steinmeier, et, surtout, Muhabbet, chanteur de Rn’b germanique.

    Le regret : ne pas l’avoir vu chanter avec Willy Denzey.

    La note kitsch : 5/10, pour l’accent allemand, et au nom de l’amitié franco-allemande.

    Le truc en plus : le claquement de doigts et les gestes de l’index pour garder le rythme.

    4 Roselyne Bachelot et son sourire ravageur

    Où ? Sur le plateau de Comme un vendredi, une émission de France 3, en avril 2009.

    Le regret : seulement 20 secondes de chanson, c’est trop peu…

    La note kitsch : 6/10 pour le sourire dragueur (un brin flippant)

    Le truc en plus : la récidive le 30 septembre dernier avec « Les noces de Figaro ».

    3 Jean-Marie Le Pen et sa passion des Chouans

    Où ? Sur Radio Courtoisie, le 31 juillet 2009.

    Le regret : ne pas avoir l’image de ce florilège de chants royalistes et révolutionnaires – même si la photo est formidable.

    La note kitsch : 6/10, pour le chant en breton.

    Le truc en plus : Apparemment chez les Le Pen, la chanson c’est de père en fille

    2 Daniel Senesael, tout nu, tout bronzé

    Où ? En Belgique, en janvier 2012, lors de la remise des vœux au personnel communal d’Estaimpuis.

    Les regrets : à côté de lui, les députés français, ils ont du boulot pour assurer le coup. Et puis la qualité du son, très (très) moyenne.

    La note kitsch : 9/10, en short et en marcel, difficile de faire mieux.

    Le truc en plus : regardez bien la vidéo jusqu’à la fin, un petit strip tease vous attend…

    1 Guy Labertit et sa guitare

    Où ? En studio, ou sur les quais de Seine, une guitare à la main, featuring Komandant Simi OL. Une chanson de l’homme politique (PS) pour exprimer ses regrets du temps Gbagbo en Côte d’Ivoire (sic).

    Le regret : ne pas connaître l’adresse de son vendeur de chemise.

    La note kitsch : 10/10, spéciale dédicace pour le monteur du clip.

    Le truc en plus : se faire produire par « arrrforce production », ça n’a pas de prix.

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Nous avons besoin de 80 000 euros avant le 2 décembre pour finir l'année. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER