En ce moment

    Benjamin Bultel

    34 résultats

    30 / 09 / 2013

    Une série sur les commerces parisiens qui ont eu plusieurs vies

    De Julien Coupat aux pâtes à emporter : Les 6 vies du 18 Saint-Ambroise

    Au-dessous du 18 rue Saint-Ambroise (Paris 11e), trône l'enseigne « Au Vouvray » : Depuis 50 ans, elle résiste aux propriétaires, de Julien Coupat aux entrepreneurs du fast-food.

    23 / 09 / 2013

    A la place des champs de la famille Plet, bientôt une piste de ski indoor

    Les agriculteurs du Val-d'Oise en ont marre de se faire exproprier

    Ce sont d'immense parcelles coincées entre les voies express', près de Gonesse. D'ici quelques années, plus de colza mais de nouveaux centres commerciaux. Les propriétaires des champs dénoncent les compensations low-cost qui leur sont pr

    13 / 09 / 2013

    Le sport c'est la santé, mais faut payer !

    Pourquoi faire du sport coûte plus cher à Paris ?

    Plus de dépenses et moins de subventions, c'est la difficile équation que rencontrent les clubs parisiens. Seule solution, augmenter le prix des licences, mais l'addition trop salée pousse certains amateurs de sport vers la sortie.

    06 / 09 / 2013

    80 salariés et 18 patrons de PME lourdés chez «Citer Rent a Car»

    Les Américains rachètent un réseau de franchisés français et virent tout le monde

    Une multinationale de la loc' de voiture rachète le réseau «Citer». A peine arrivée, elle décide de lourder les 18 agences franchisées et leurs salariés. Ça tombe bien 6 mois plus tôt on leur a fait signer un contrat qui facilite bien la tache

    10 / 06 / 2013

    Le temple du roller devenu squat organisait sa soirée d'adieu

    Bye-bye « La Main Jaune »

    Boîte de nuit culte des années 80 grâce au film La Boum, le dancing-piste de roller «la Main Jaune» était un squat depuis 2010. Mais la mairie a vendu le lieu et les squatteurs doivent faire leurs valises. Ils organisaient une dernière soirée.

    06 / 06 / 2013

    L'expert en binouze Antoine Vidal saura-t-il reconnaître une 8,6 au premier coup de narine ?

    On a défié le meilleur biérologue de France

    « On s'imagine très bien dans un champ de jonquilles au printemps avec de la rosée. » Antoine Vidal se fait poète quand il s'agit de renifler une bière. Pas facile pourtant pour l'expert de reconnaître les marques sans leur étiquette.

    Voir plus 'benjamin-bultel'