En ce moment

    12/10/2010

    Du 17 au 21 novembre, 60 clubs parisiens "cassent" les prix pour donner aux parisiens l'envie de sortir

    Nuits Capitales: Une opération « d'intérêt général » pour valoriser la nuit à Paris

    Par Robin D'Angelo

    Après Paris quand la nuit meurt en silence, le collectif Nuit Vive lance l'opération Nuits Capitales: des soirées clubbing à prix discount. Son directeur Eric Labbé nous assure qu'il ne s'agit pas d'une opération promo pour les boites parisiennes.

    Vous êtes à l’origine de la pétition Paris la Nuit Meurt En Silence. Nuits Capitales, c’est une forme d’application de ce manifeste ?

    C’est une conséquence directe de la pétition au sens ou c’est la fédération à l’origine du texte qui a motivé tous les professionnels de la nuit venus de tous les horizons pour aller au-delà du combat politique vers celui de la valorisation de la culture. On a profité du fait que le texte rassemblait des gens qui n’avaient pas l’habitude de travailler ensemble pour générer une évènement qui dépasse les frontières: de la salle de concert de la Rue des Lombards, jusqu’aux grands clubs de Paris.

    Dit comme ça Nuits Capitales n’a pas l’air de se différencier d’un festival traditionnel

    Ce n’est pas un festival. Primo, nous ne produisons pas la programmation. Et deuxio parce que ça ne se passe pas dans un grand lieu désincarné – comme beaucoup de festivals – mais dans les lieux quotidiens de la musique à Paris, les petits bars, les club etc …

    Un shot offert, des invitations limitées selon le nombre de places disponibles, des tarifs réduits que sur certaines conso … On dirait une opération discount pour boites de nuit quand même …

    Ça serait une opération commerciale s’il n’y avait pas le contexte politique, militant, de la pétition derrière. Ça s’inscrit dans une optique de bien commun pour rappeler que la culture à Paris ça passe aussi par ces lieux. Le contexte général de pression avec le voisinage est admis autant par les gens qui sortent que les professionnels de la nuit. D’une manière générale ils ont joué le jeu, d’autant qu’on leur demandait un effort sur la programmation et les prix. Mais ce sont eux qui ont défini les avantages.

    Les Nuits Capitales – Comment ça marche ?

    L’opération Les Nuits Capitales associe plus de 50 établissements de nuit parisiens. Du 17 au 21 novembre, ils proposent des réductions sur les consommations et la billetterie aux personnes détentrices du pass Les Nuits Capitales , téléchargeable gratuitement sur le site web. But de l’opération: donner un écho festif à la pétition « Paris, quand la nuit meurt en silence ».

    Voir le programme sur le site Les Nuits Capitales

    Le site de la pétition Paris quand la nuit meurt en silence

    Comment comptez-vous vous attaquez aux problèmes de fond ? ( discrimination à l’entrée des boîtes, tarifs très élevés, fermeture des bars avant 2h heures …)

    Nuits Capitales, c’est vraiment un truc de valorisation pour donner envie aux gens de sortir de chez eux. Sur les aspects politiques on va débattre de tout ça pendant les États Généraux de la Nuit, le week-end précédent. Les deux événements sont conçus en synergie: l’aspect politique et l’aspect festif.

    Quel est le budget de l’opération ?

    On est subventionné par la Mairie de Paris à hauteur de 70.000€ et la région à hauteur de 18.000€. La Sacem nous donne une petite enveloppe aussi.

    Combien comptez-vous gagner ?

    Nous on ne va rien gagner. C’est un truc d’intérêt général on ne va pas générer d’argent. C’est une opération blanche.

    A lire aussi sur StreetPress:

    > Nuits Capitales : Ils veulent « ranimer » la nuit parisienne, c’est pas encore gagné

    Source: Robin D’Angelo | StreetPress

    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soit ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. A titre d’exemple, nous avons calculé les moyens engagés pour une enquête écrite et vidéo consacrée aux soutiens armés d’Eric Zemmour.

    campagne 2021 Je soutiens StreetPress  
    mode payements