En ce moment

    26/03/2014

    « Il n'y a jamais eu d'échange ! Ça c'est des mensonges... »

    A Corbeil-Essonnes : « Qu'est-ce qui vous ferait plaisir en échange de votre vote ? »

    Par Jacques Torrance

    Sur StreetPress, les électeurs de Corbeil-Essonnes dressent leurs cahiers de doléances : vacances, permis, CDI... Et si leur vote aux municipales pouvait tout leur payer ? Tout, même... « la démocratie ».

    1 Les faits

    Ce dimanche 30 mars, comme partout en France les habitants de Corbeil-Essonnes voteront pour le second tour des municipales. Les électeurs auront le choix entre la liste de rassemblement de la gauche et celle du sortant (UMP) Jean-Pierre Bechter. Sur cette liste, on trouve en dernière position le milliardaire Serge Dassault.

    2 Le contexte

    A Corbeil-Essonnes, visiblement, on adore les municipales. 2008, 2009, 2010 : les scrutins s’enchaînent dans le « fief » de Serge Dassault. Une frénésie électorale due aux annulations à répétition pour cause de soupçons d’achat de votes – Jean-Pierre Bechter a d’ailleurs été mis en examen pour « recel d’achat de votes » en janvier dernier. Des accusations que Jean-Pierre Bechter et Serge Dassault nient en bloc.

    3 La question de StreetPress

    Qu’est-ce que vous voudriez en échange de votre vote ?

    4 La vidéo

    Cet article est à prix libre. Pour continuer la lecture, vous pouvez faire un don.

    StreetPress est un média indépendant qui repose sur les dons de ses lecteurs et lectrices. Pour bien finir l’année, aidez-nous à atteindre les 100 000 euros avant le 11 décembre. En savoir plus →

    Après déduction fiscale, un don de 30€ vous reviendra à 10€.

    Soutenir Streetpress Je fais un don
    mode payements
    Le journalisme de qualité coûte cher. Nous avons besoin de vous.

    Nous pensons que l’information doit être accessible à chacun, quel que soient ses moyens. C’est pourquoi StreetPress est et restera gratuit. Mais produire une information de qualité prend du temps et coûte cher. StreetPress, c'est une équipe de 13 journalistes permanents, auxquels s'ajoute plusieurs dizaines de pigistes, photographes et illustrateurs.
    Soutenez StreetPress, faites un don à partir de 1 euro 💪🙏

    Je soutiens StreetPress  
    mode payements

    NE MANQUEZ RIEN DE STREETPRESS,
    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER